Search
samedi 3 déc 2022
  • :
  • :

La ville de Contrexéville sur tous les fronts dans la crise énergétique De grandes mesures sont prises par la municipalité face à l’augmentation des prix

Écouter cet article
image_pdfimage_print
Luc Gerecke Maire de Contrexéville et Vice - Président de la CCTE

Luc Gerecke Maire de Contrexéville et Vice – Président de la CCTE

Les effets de l’inflation sur les dépenses d’approvisionnement en gaz et électricité ainsi que sur les achats de produits alimentaires et autres fournitures impactent très fortement le budget de fonctionnement de la ville de Contrexéville. Les dépenses d’électricité pour 2022 s’élève à 350 000 € soit une augmentation de + de 137 000 € par rapport à 2021. Les dépenses de gaz devraient approcher les 450 000 € en 2022 soit une augmentation de près de 300% par rapport à 2021.

La commune a eu très récemment connaissance du coût prévisionnel des dépenses d’électricité pour 2023, en hausse potentielle de 150% par rapport à 2022, à consommation constante. Si à ce jour des mesures ont déjà été mises en œuvre depuis plusieurs années afin de limiter les consommations énergétiques (requalification par tranches du réseau d’éclairage public la municipalité se doit aujourd’hui d’agir par la mise en oeuvre de mesures exceptionnelles afin de limiter drastiquement les consommations énergétiques des bâtiments communaux ainsi que de l’éclairage public.

Ce jeudi 13 octobre 2022, décision a été prise de réduire encore les plages horaires de fonctionnement de l’éclairage public dès 22 heures et sans remise en route le matin. Le coût de fonctionnement de l’éclairage public à Contrexéville représente 45% des dépenses en électricité. Du côté des bâtiments communaux, plusieurs actions sont d’ores et déjà programmées pour la période hivernale :

Au Stade P. Cordier : coupure de l’éclairage du terrain, du chauffage et fermeture des vestiaires. Au Gymnase : fermeture du bâtiment.Au Complexe sportif : réduction des consignes de chauffage et fermeture des douches qui seront disponibles mais froides pour les compétitions. Au Tennis club : fermeture du chalet et non montage de la bulle. Au Boulodrome : bâtiment ne bénéficiant pas de chauffage. Dans les Préfabriqués des rue de Toul et du Dauphiné : fermeture des espaces. Les associations occupantes pourront être accueillies à l’espace Chédid, notamment la Croix Rouge. Dans les salles de l’Espace Chédid : fermeture d’une partie du réseau de chauffage et fermeture de la salle Brassens à compter du 1er novembre 2022 jusqu’à début avril 2023. Dans l’Espace Stanislas et la rotonde des sources : fermeture hivernale habituelle. Dans les locaux de l’Office de tourisme : une réflexion permettant la délocalisation temporaire du service est actuellement à l’étude.
En ce qui concerne les Établissements scolaires et la maison de l’enfance : maintien de la température de chauffe pour le bien-être des enfants et de leurs encadrants.

[caption id="attachment_125381" align="aligncenter" width="800"]Luc Gerecke Maire de Contrexéville et Vice - Président de la CCTE Luc Gerecke Maire de Contrexéville et Vice - Président de la CCTE[/caption]

Les effets de l'inflation sur les dépenses d'approvisionnement en gaz et électricité ainsi que sur les achats de produits alimentaires et autres fournitures impactent très fortement le budget de fonctionnement de la ville de Contrexéville. Les dépenses d’électricité pour 2022 s’élève à 350 000 € soit une augmentation de + de 137 000 € par rapport à 2021. Les dépenses de gaz devraient approcher les 450 000 € en 2022 soit une augmentation de près de 300% par rapport à 2021.

La commune a eu très récemment connaissance du coût prévisionnel des dépenses d’électricité pour 2023, en hausse potentielle de 150% par rapport à 2022, à consommation constante. Si à ce jour des mesures ont déjà été mises en œuvre depuis plusieurs années afin de limiter les consommations énergétiques (requalification par tranches du réseau d’éclairage public la municipalité se doit aujourd’hui d’agir par la mise en oeuvre de mesures exceptionnelles afin de limiter drastiquement les consommations énergétiques des bâtiments communaux ainsi que de l’éclairage public. Ce jeudi 13 octobre 2022, décision a été prise de réduire encore les plages horaires de fonctionnement de l’éclairage public dès 22 heures et sans remise en route le matin. Le coût de fonctionnement de l’éclairage public à Contrexéville représente 45% des dépenses en électricité. Du côté des bâtiments communaux, plusieurs actions sont d’ores et déjà programmées pour la période hivernale : Au Stade P. Cordier : coupure de l’éclairage du terrain, du chauffage et fermeture des vestiaires. Au Gymnase : fermeture du bâtiment.Au Complexe sportif : réduction des consignes de chauffage et fermeture des douches qui seront disponibles mais froides pour les compétitions. Au Tennis club : fermeture du chalet et non montage de la bulle. Au Boulodrome : bâtiment ne bénéficiant pas de chauffage. Dans les Préfabriqués des rue de Toul et du Dauphiné : fermeture des espaces. Les associations occupantes pourront être accueillies à l’espace Chédid, notamment la Croix Rouge. Dans les salles de l’Espace Chédid : fermeture d’une partie du réseau de chauffage et fermeture de la salle Brassens à compter du 1er novembre 2022 jusqu’à début avril 2023. Dans l’Espace Stanislas et la rotonde des sources : fermeture hivernale habituelle. Dans les locaux de l’Office de tourisme : une réflexion permettant la délocalisation temporaire du service est actuellement à l’étude. En ce qui concerne les Établissements scolaires et la maison de l’enfance : maintien de la température de chauffe pour le bien-être des enfants et de leurs encadrants.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.