Search
vendredi 30 sept 2022
  • :
  • :

Le monument aux morts fête son centième anniversaire à Harmonville

image_pdfimage_print

1

Le samedi 3 septembre, élus, habitants, anciens combattants et paroissiens se sont retrouvés à l’église Saint-Brice à l’occasion de la fête patronale pour une célébration présidée par l’abbé Louis-Marcel Opi. Une fois la messe terminée, l’assemblée s’est dirigée vers le monument aux morts qui fêtait son centième anniversaire.

Pour l’occasion, la population s’est déplacée en nombre. Le sénateur Daniel Gremillet, le député Jean-Jacques Gaultier et le Vice-président du conseil départemental Simon Leclerc ont fait également le déplacement.

Le maire d’Harmonville Stéphane Philippe et le Président du Souvenir Français Cyprien Lemaire, ont successivement pris la parole pour rappeler le contexte dans lequel ce monument a été érigé.

«Seize enfants de ce village de notre belle plaine des Vosges ne reviendront jamais au sein de leur foyer. Les plus jeunes vies du village sont ainsi fauchées. À l’image de Charles Leclerc, mort à l’âge de 19 ans des suites d’une maladie contractée au service à Toul en 1916, à l’image de Albert Richard, mort à 19 ans dans l’Aisne en 1918 ou encore à l’image René Harmant, mort à l’âge de 20 ans des suites d’une maladie, là aussi contractée au service en 1916 à Clermont-Ferrand.

Donner l’âge des plus jeunes victimes est souvent un bon indicateur qui montre que cette guerre était sans-merci, qu’elle ne faisait aucune différence entre les personnes âgées ou non, agriculteurs comme aristocrates, entre catholiques, protestants, juifs ou musulmans venant de nos anciennes colonies.

La guerre n’avait en effet qu’un visage : celui de l’horreur et de la mort ! »

Pour terminer le président du Souvenir Français, Cyprien Lemaire a invité la population présente à méditer sur la devise du Souvenir Français qui résume parfaitement ce que nous faisons aujourd’hui « À nous le Souvenir, à eux l’immortalité ».

Deux gerbes ont ensuite été déposées par les autorités. Les enfants des écoles ont ensuite chanté la Marseillaise.

Une fois la cérémonie terminée, le maire a procédé à l’inauguration des travaux du centre bourg. Puis, la foule s’est rendue à proximité du lavoir puisque la Place Claude Philippe, ancien maire, a officiellement été inaugurée en présence de sa famille.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.