Search
mercredi 10 août 2022
  • :
  • :

32 candidats tentent d’obtenir à Vincey l’agrément « Je vois la vie en Vosges Terroir » Les produits candidats seront reconnus comme produits de qualité et de proximité

image_pdfimage_print

CA des Vosges

Rendez – vous était pris ce mercredi 29 juin avec la Chambre d’Agriculture des Vosges au Relais de Vincey, où 32 producteurs du département étaient candidats afin d’obtenir l’agrément « Je vois la vie en Vosges Terroir » pour un total de 111 produits. Qu’ils soient en renouvellement ou pour un tout premier passage, tous les mets présentés aujourd’hui sont issus de producteurs et d’artisans des Vosges. Dans leur diversité, les producteurs présents dressaient un portrait varié de la gastronomie du département. Des spécialités du terroir local accompagnés de productions agricoles brutes ou transformées, ainsi qu’une série de mets issus d’un savoir-faire reconnu à l’image des étonnantes « micro-pousses » ou encore de la gelée de poires au safran, titillaient les papilles du public réunis pour l’occasion.

Une fois n’est pas coutume, c’est un duo qui a été choisi pour présider cet événement. Un fonctionnement inédit mais justifié par la particularité du partenariat entre deux cousins, à savoir Léo Toussaint et Victor Grimon, respectivement pâtissier et cuisinier au Relais de Vincey qui travaillent et créent de concert. Leurs points communs sont nombreux. Membres du réseau JRE ( Jeunes Restaurateurs ) dont chaque membre s’engage à sauvegarder son propre terroir et à sublimer les meilleurs produits locaux, ils ont eu l’audace de reprendre le flambeau du restaurant familial et aiment innover. Ils cultivent également les fleurs de leurs jardins, et le miel de leurs abeilles. En cuisine, après avoir été président du jury à Épinal en 2021, Philippe Toussaint était aux manettes. Un juste retour des choses pour celui qui a donné envie aux deux jeunes de tester la présidence et l’accueil d’une commission dans l’établissement familial.

Le Relais de Vincey

« Chaque année, de nouveaux producteurs entrent dans le réseau, et les artisans et agriculteurs rivalisent d’inventivité pour proposer de nouveaux produits gourmands. Qu’ils soient bruts ou transformés et issus d’un savoir-faire ancestral ou totalement inédits, les produits candidats seront reconnus comme des produits de qualité et de proximité. Pour les jurés, l’exercice d’une commission n’est pas une mince affaire. Il s’agit d’observer et sentir, puis déguster et juger avant de donner une note. Le but est avant tout d’aider les agriculteurs et artisans vosgiens à améliorer leurs produits, et en connaître les forces et les faiblesses. Bien entendu, les goûts de chacun influent sur le jugement. C’est la raison pour laquelle les jurés sont d’origines variées. Nous comptons des professionnels et des épiciers, mais également des chefs et des producteurs. Pour les candidats, ce n’est pas facile non plus. Ils devront accepter que leurs produits soient jugés à l’aveugle, puisqu’ils sont anonymes sur les tables. Parfois, la surprise est excellente et les médailles tombent. Il arrive aussi que ce soit plus compliqué si le produit n’a pas su convaincre les jurés. Dans ce cas, le produit tentera à nouveau sa chance lorsque les commentaires reçus seront analysés. C’est pourquoi depuis plus de 35 ans, la marque qualité « Vosges Terroir », devenue « Je vois la vie en Vosges Terroir » en 2020, participe à la renommée de la gastronomie du département », déclare Romain Charles, Chargé de communication à la Chambre d’agriculture des Vosges.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.