Search
dimanche 3 juil 2022
  • :
  • :

Deux ponts sur trois sont destinés à être démolis à Moncel-sur-Vair. 21 millions d'euros pour le projet HEBMA

image_pdfimage_print

IMG_20220524_113409

Le projet d’aménagements hydrauliques et environnementaux du bassin de la Meuse amont dit Hebma a débuté dans le petit village de deux-cents habitants de Moncel-sur-Vair.

La communauté de communes de l’Ouest vosgien a délégué à l’établissement public d’aménagement de la Meuse et de ses affluents l’aménagement du bassin versant de la Meuse amont afin de répondre à deux problématiques rencontrées : les inondations et la mauvaise qualité de certains de ses cours d’eau.

Les travaux sont prévus sur deux ans pour un montant évalué à 21 millions d’euros et vont consister à des aménagements hydrauliques, zone de surstockage et protections localisées et à des aménagements environnementaux tels que restauration d’annexes hydrauliques, création de lits mineurs d’étiages et rétablissement de la continuité écologique.

Dix-huit communes sont concernées sur l’ensemble du périmètre bassin versant :

Jainvillotte, Pompierre, Circourt-sur-Mouzon, Rebeuville, Neufchâteau, Pargny-sous-Mureau, SionneMidrevauxVouxeyRemovilleBarville, Attignéville Harchéchamp, Autigny-la-Tour, Soulosse-sous-Saint-Elophe, Moncel-sur-Vair et Maxey-sur-Meuse.

«Ces aménagements, notamment, vont permettre un abaissement des niveaux d’eau en cas de crue. Par exemple, Pour Neufchâteau le gain de hauteur d’eau se situe entre 15 et 46 cm pour une crue similaire à celle de 2011 et 33 et 62 cm pour une crue comparable à celle de 2001» a souligné lors d’une visite de chantier ce mardi Simon Leclerc, maire de Neufchâteau et président de la communauté de communes de l’Ouest vosgien.

Focus sur Moncel-sur-Vair :

Trente habitations ont été concernées par la dernière crue en 2011, afin d’éviter les dégâts matériels et économiques importants sur chaque crue, il est prévu à Moncel-sur-Vair plusieurs aménagements :

Décaissement et installation d’un talus de protection aménagé à la base d‘un ouvrage hydraulique en rive gauche en en aval du pont qui viennent d’être terminées.

Augmentation de la capacité des ouvrages de décharge de la RD3 par remplacement des buses.

Les ponts seront démontés et reconstruits en juillet 2022. Ils seront démolis et reconstruits l’un à la suite de l’autre sur une durée de 6 mois. Des itinéraires provisoires riverains seront définis avec la signalisation associée et les déplacements d’arrêt scolaire lorsque nécessaire. Les trafics riverains seront autorisés ainsi que les livraisons.

Les travaux sur Moncel-sur-Vair vont finalement impacter une surface d’environ 1.95 hectare et 25 000 m³ de déblais qui seront réutilisés sur d’autres ouvrages.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.