Search
vendredi 27 mai 2022
  • :
  • :

La nouvelle destination des bâtiments sera annoncée dans un ou deux mois La discrétion est l’élément contractuel entre Vittel et les investisseurs

image_pdfimage_print

Franck Perry

Afin de pouvoir conserver le patrimoine historique  délaissé par le Club Méditerranée, les collectivités locales se sont mobilisées en faveur de Vittel. Si le Grand Hôtel affiche actuellement une fermeture définitive, il n’en est rien pour l’Ermitage qui surplombe le site de l’hippodrome. Présent dans la cité thermale depuis plus de quarante ans, le club au trident confronté à des pertes financières au cours de ces dernières années, ne délaisse pas le site de Vittel mais a décidé de réduire la voilure à l’aube de la saison 2022.

Dans un contexte difficile, la Ville de Vittel n’entendait pas abandonner cet ensemble de bâtiments prestigieux  en plein cœur du parc thermal de 650 hectares. En se remontant sérieusement les manches, l’ensemble des bâtiments vient donc d’être rachetés pour une somme de 5,4 millions d’euros avec l’appui du Conseil Départemental et du Conseil Régional. La prudence budgétaire annoncée par le président François Vannson lors de son récent discours à l’Hôtel de Région, ne sonne pas le glas concernant l’avancement des nouveaux projets mais appelle à la prudence dans le contexte actuel. Franck Perry doit encore attendre un à deux mois avant de pouvoir annoncer les avancées du projet d’exploitation des bâtiments pour les années à venir. Le voile sera donc bientôt levé.

« La base de toute transaction commerciale est régie par la discrétion. On doit continuer à avancer avec prudence mais sûrement. En cherchant les fonds nécessaires au rachat des bâtiments historiques de la ville, ma volonté était en tout premier lieu de préserver 365 emplois directs et environ 1000 emplois indirects sur le territoire. Avec l’ensemble de l’équipe municipale, nous souhaitons créer une nouvelle dynamique touristique car Vittel est connue dans le monde entier. Les Jeux Olympiques de 2024 forment la ligne de mire de notre projet et Vittel s’est portée candidate pour accueillir des délégations qui souhaitent utiliser l’ensemble de nos infrastructures sportives afin de se préparer aux épreuves. C’est une façon de boucler la boucle avec la volonté en 1972 de créer le Centre de Préparation Olympique sur notre territoire. Avec l’aide des différents acteurs qui n’y répondu présents à nos côtés, Vittel se positionne comme un lieu à fort potentiel pour le sport et le tourisme. D’ici à un ou deux mois, nous pourrons annoncer les contours du dossier. Si la patience de tous est à saluer, l’enjeu en vaut la chandelle », déclare Franck Perry.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.