Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Forte participation des médecins inscrits en formation de médecine thermale Vittel et Contrexéville puis Bains les Bains accueillent le séminaire en hydrologie et climatologies médicales

image_pdfimage_print

Vittel et Contrexéville mais également Bains les Bains, sont les trois villes servant de cadre à une journée de conférences organisées par l’IUT de Nancy – Brabois ce 7 et 8 avril 2022. Ce séminaire d’enseignement en hydrologie et climatologies était organisé en direction des médecins inscrits au département de formation en médecine thermale. Comme le veut la tradition, le colloque s’est ouvert sur le discours de Franck Perry le maire de Vittel.

La capacité d’hydrologie et de climatologie médicale est un enseignement passionnant pour ceux qui la suivent. Cet enseignement est ouvert aux seuls médecins qualifiés en médecine et doctorants. Cette formation s’étend sur deux années et comporte des enseignements théoriques représentant une centaine d’heures. Elle est complétée par des visites dans différents établissements thermaux. La rédaction d’un mémoire de fin d’études sur la médecine thermale et ses particularités termine cet enseignement. En France cette capacité est délivrée par les universités de Montpellier et Grenoble mais également par celles de Nancy et Toulouse.

C’est le Docteur Denise Contal, médecin thermal bien connue des Contrexévillois qui ouvre cette série de conférences sur le thème de la crénothérapie des affections urinaires. Une visite de l’établissement thermal de Vittel vient compléter les propos du Docteur Contal avant une visite de la Vigie de l’eau. Une conférence du Docteur Jean – Michel Meschling de l’IUT de Nancy – Brabois sur le site hydrogéologique de Vittel retient l’attention des médecins. L’après – midi de ce même jour est consacrée aux Thermes de Contrexéville qui clôturera cette première journée de séminaire. L’ensemble des participants se donnera rendez-vous le lendemain dans la station amie de Bains les Bains.

« L’efficacité thérapeutique des cures thermales et de la balnéothérapie en général fait l’objet d’un débat scientifique. En particulier dans le contexte français, seul pays où sont remboursées les cures thermales par la sécurité sociale. En France, le débat se porte autour de la notion de service médical rendu ( SMR ) qui est le critère principal menant à la décision des autorités de santé de rembourser ou non un traitement » conclut le Docteur Denise Contal.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.