Search
samedi 28 mai 2022
  • :
  • :

Le Docteur Christelle Douart – Léger demande davantage de moyens pour le Service des Urgences Pérenniser le SMUR et le service des urgences est essentiel pour le CHOV

image_pdfimage_print

Réunion d’information dans les salles du Palais des Congrès De Vittel ce 2 avril à 20 heures. Le Centre Hospitalier de l’Ouest Vosgien avait donné rendez-vous à l’ensemble du corps médical de La Plaine. Un large panel de praticiens libéraux représentant les divers cabinets que compte la cité thermale, s’est joint à l’ensemble des chefs de service de l’hôpital. La discussion principale portait sur les problématiques liées aux différents services de l’hôpital de Vittel et de Neufchâteau, avec un focus particulier sur l’organisation du service des urgences.

La réunion avait pour titre « Le lien Ville – Hôpital ». Franck Perry le maire de Vittel ouvrait la soirée en souhaitant la bienvenue à l’ensemble du corps médical venu nombreux pour échanger sur les problèmes rencontrés dans les différents services. Le Docteur Christelle Douart – Léger, responsable du service des urgences prenait ensuite la parole. La pénurie nationale d’urgentistes touche actuellement le CHOV. Alors que l’effectif théorique nécessaire au maintien des trois lignes nécessite la présence de 16 personnes, le service en compte à ce jour un peu plus de 7. Ce manque de personnel affecte l’organisation du service des urgences, tout en générant des heures supplémentaires travaillées et une fatigabilité croissante pour l’ensemble des équipes.

« Le recrutement est insuffisant et la fidélisation des praticiens devient de plus en plus difficile. Les effectifs actuels sont en dessous des besoins, ce qui oblige le CHOV à se tourner vers l’intérim médical qui s’avère être un surcoût financier important pour nos deux hôpitaux. Nous devons travailler sur le recrutement médical. Une réorganisation des urgences et du SMUR s’impose aujourd’hui. Le but est de maintenir une offre de soins suffisante et acceptable pour l’ensemble des usagers. Nous devons penser à pérenniser à la fois le service d’urgence et le SMUR », déclare le Docteur Christelle Douart – Léger.

Les urgences semblent également assurer de plus en plus de nouvelles fonctions en réponse à des besoins non satisfaits notamment pour la population à faible niveau de ressources, substitution partielle à la médecine de ville. Les services des urgences tendent à s’éloigner de la seule prise en charge des urgences vitales et de la traumatologie grave pour laquelle ils avaient été préalablement conçus et pensés. Le recrutement de médecins généralistes formés à l’urgence ainsi que d’urgentistes en temps partagé devient essentiel pour le CHOV. Le Centre Hospitalier de l’Ouest Vosgien représente l’avenir en terme de santé au vu de la pénurie de médecins que nous connaissons aujourd’hui et entend bien être précurseur dans le Département des Vosges.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.