Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

Claude Le Floic a capté l’attention du public de l’UCP antenne de Vittel La diversité culturelle à l’écran et le regard porté par les cinéastes sur l’immigration

image_pdfimage_print

Claude Le Floic
Dans le cadre de leur cycle de conférences, l’UCP ( Université de la Culture Permanente ) antenne de Vittel recevait jeudi 7 avril dans la salle du cinéma de l’Alhambra Monsieur Claude Le Flohic, Maître de Conférences honoraires de l’Université de Lorraine. Devant un large public venu l’écouter, le sujet de la conférence de Claude Le Flohic abordait le thème de la diversité culturelle à l’écran mais également celui du regard porté par les cinéastes sur l’immigration.

À partir de quelle époque les cinéastes se sont intéressés à la diversité culturelle à l’écran ?

« Le cinéma a toujours été le témoin des enjeux de son temps. C’est à partir des années soixante que le thème de l’immigration s’est progressivement emparé des écrans européens. Sous l’effet de la mondialisation et des mutations économiques mais également des conflits régionaux, les questions liées à l’immigration ont occupées désormais le devant de la scène politique et médiatique. À partir de cette époque, de plus en plus nombreux sont les films qui mettent en scène des immigrés ou des enfants d’immigrés », confie Claude Le Floic.

Sous quel angle les cinéastes abordent de nos jours le thème de l’immigration ?

« Alors que les premiers films décrivent les conditions de vie des travailleurs étrangers, les écrans d’aujourd’hui montrent la détresse des « sans papiers » et les difficultés d’insertion des immigrés ou de leurs enfants. Nés en Europe, ces jeunes issus de l’immigration sont pris dans l’étau des pesanteurs culturelles de leur milieu d’origine et des préjugés que nourrit la société à leur égard. D’où leurs difficultés à s’extirper du ghetto social et culturel dans lequel ils sont confinés » poursuit Claude le Floic.

Quels sont les cinéastes que vous avez choisi pour illustrer le thème de votre conférence dans le cadre du programme de l’UCP, antenne de Vittel ?

« Des cinéastes tels que Christophe Ruggia ( Le Gone du Chaaba ) ainsi que Philippe Faucon (Samia ) ou Jacques Bral ( Le Noir vous va si bien ) ont travaillés sur le sujet. Ken Loach avec son film « Just a kiss  » aborde également les problèmes liés à l’immigration. Tous ces réalisateurs abordent le thème avec leur sensibilité propre mais aussi en fonction de leur positionnement philosophique ou politique. Leurs récits présentent sans complaisance les différentes facettes d’une réalité souvent porteuse de détresse et parfois de menaces mais aussi d’espoir. En nous appuyant sur des extraits de films, je tenais à mettre en lumière le regard que ces cinéastes portent sur les aléas de l’intégration alors que se fait jour dans nos sociétés la tentation du repli communautaire » conclut Claude Le Floic.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.