Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

La prévention par le dialogue avec « Éduc’ ta santé » Le CCAS de Vittel et le Centre social La Toupie de Contrexéville parlent aux jeunes

image_pdfimage_print

Les jeunes à l’OMS
Rendez vous incontournable depuis 2017, le réseau « Éduc ta santé » a organisé sa journée annuelle à Contrexéville ce 27 mars grâce au soutien de la Région Grand Est et de l’Agence Régionale de Santé. Ils étaient cent vingt-cinq lycéens et jeunes de la MFR ou de la Mission Locale à participer aux ateliers mis en place par le CCAS de Vittel et le Centre social La Toupie de Contrexéville. L’objectif que souhaite atteindre les organisateurs de cette journée est d’améliorer la qualité de vie des jeunes âgés de 14 à 25 ans mais aussi celui des jeunes adultes sur le secteur de Vittel et Contrexéville.

Réduire les comportements à risques chez les adolescents et les jeunes adultes se construit avec les très nombreux partenaires de l’opération. Le CCAS de Vittel – Centre Communal d’Action Social lance cette opération en partenariat avec le Centre social La Toupie de Contrexéville, en mettant en place un comité de pilotage. Celui-ci sera en charge d’organiser des groupes de travail thématiques. Un vaste programme de mise en place d’actions d’information et de sensibilisation auprès du jeune public sur des thèmes variés sera abordé, comme des rencontres entre professionnels œuvrant dans le champ de l’éducation à la sexualité. Ces rencontres se tiendront dans les locaux de la Maison Ressources de Vittel avec l’organisation d’une séance éducative sur la sexualité autour du jeu de l’oie. Une thématique autour du problème de la contraception sera également abordée. Le CCAS organisera également des ateliers variés autour de sujets importants comme comment organiser un bar sans alcool.

Enfin une sensibilisation autour de l’accès aux soins sera proposée en partenariat avec la CPAM – Caisse Primaire de l’Assurance Maladie – et la MSA – Mutualité Sociale Agricole – pour parler de la carte vitale et de l’enregistrement obligatoire auprès d’un médecin référent. Le thème des complémentaires de santé sera également abordé pour sensibiliser les jeunes à l’importance de se protéger. Cette rencontre avec les jeunes a permis aussi d’évoquer des sujets qu’ils n’ont pas l’habitude d’aborder avec leurs camarades, comme le harcèlement ou l’addiction. Une belle organisation au service de la prévention grâce à un réseau d’acteurs dynamiques.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.