Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

L’ offre de soins maintenue en pédopsychiatrie dans les Vosges

image_pdfimage_print

centre-hospitalier-ravenel-mirecourt

    Offre de soins maintenue en pédopsychiatrie dans les Vosges
Comme les établissements hospitaliers de l’ensemble du territoire national, le centre
hospitalier RAVENEL connait depuis plusieurs années une pénurie médicale de
pédopsychiatres. Cette situation a été prise à bras le corps par la communauté médicale et la
direction.

Un plan de recrutement volontariste
Une campagne de communication en matière de recrutement médical a été lancée il y a un an
environ, avec notamment la proposition de temps médicaux sur différentes structures et dans
différents lieux du département. Les activités de pédopsychiatrie sont en effet présentes sur
plusieurs villes du département comme Epinal, Saint-Dié-des-Vosges, Neufchâteau,
Remiremont, Mirecourt et les autres villes du département. L’idée étant de s’adapter aux
appétences des candidats et à leurs contraintes, notamment en termes de déplacements.
En accord avec l’ARS, des contrats avec une rémunération très attractive ont été proposés.
Cette campagne a été relayée sur les réseaux sociaux, les sites d’emplois spécialisés et via le
conseil départemental des Vosges.
Des contacts ont également été pris avec les pédopsychiatres libéraux exerçant en ville ou à
l’hôpital de jour pour adolescents INICEA situé à Epinal.
Ces différentes démarches n’ont pas permis de recruter de pédopsychiatre. C’est pourquoi, le
pôle enfants adolescents s’adapte pour continuer à assurer la prise en charge de ses patients.
La patientèle de l’ouest vosgien
Le départ en retraite du pédopsychiatre en charge des patients de l’ouest vosgien a lieu cette fin
mars. Une réorganisation interne des temps de travail médicaux, au détriment de certaines
activités localisées à Remiremont, et un renfort attendu de la part de la pédopsychiatrie du
centre psychothérapique de Nancy (CPN situé à Laxou), permet d’assurer la continuité des
prises en charge d’environ 800 patients.
La nouvelle unité d’hospitalisation à temps complet
Parallèlement, l’unité Tremplin, comprenant 7 lits, fonctionne depuis le 1er novembre avec
un psychiatre d’adultes à 40% et un pédopsychiatre à 10%. Cette organisation sera
reconduite pour assurer le fonctionnement médical de cette unité. La solidarité des pôles
adultes est à souligner, dans un contexte également très tendu en matière d’effectif médical.
Parallèlement, les travaux de la nouvelle unité de pédopsychiatrie ont été actés lors du conseil
de surveillance du 18 mars 2022. L’unité devrait emménager fin 2023, sous réserve des délais
de chantier, allongés actuellement du fait de la pénurie de matériaux et du contexte
économique et politique.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.