Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

Le grand retour de la Foire aux Grenouilles à Vittel Après deux ans d’absence, les fameuses cuisses sont de retour à Vittel

image_pdfimage_print
Daniel Gilet et la Confrérie

Daniel Gilet et la Confrérie

La foire aux grenouilles organisée par la Ville de Vittel fait son grand retour cette année après une absence de deux ans en raison de la crise sanitaire. Tout comme la grande brocante traditionnelle organisée par le Club Cartophile début août, la Foire aux grenouilles fait partie des leaderships associatifs en terme de fréquentation. C’est un rendez-vous gastronomique populaire et bon enfant, où le public déguste avec un appétit d’ogre les fameuses cuisses de batraciens. Un paradoxe pour ces petites cuisses cuisinées n’ayant en elles-mêmes aucun goût. L’art des chefs réside en effet dans la création subtile de la sauce (crème, ail, persil) et dans les différentes variantes proposées chaque année.

La médaille

La médaille

Tenues criardes et colorées, rituels étranges donnent rendez-vous à Vittel chaque année. La date du 30 au 1er mai a été choisie cette année par la Ville de Vittel. L’association est présidée depuis de nombreuses années par Daniel Gillet. En 1971 à l’occasion de la Foire de Printemps de Vittel, le restaurateur René Clément innove en servant à sa clientèle du « Grand Cerf » des cuisses de grenouilles cuisinées à toutes les sauces. L’année suivante, la Confrérie des Taste-Cuisses de Grenouilles coassait à Vittel. Durant ses premières années d’existence, la foire s’est approvisionnée dans les marais des environs de la cité thermale.

« A partir de 1977, l’élevage de grenouilles à été interdit en France et l’Union Européenne a renforcé cette législation. Aujourd’hui les cuisses de batraciens qui sont servies ici proviennent de l’étranger. Si cette manifestation populaire a pour but de faire connaître les différentes façons de cuisiner ce produit, elle a le mérite de faire connaître notre ville dans tout la France et en Belgique. Nous organisons souvent des sorties à la rencontre d’autres confréries pour faire connaître la nôtre, mais aussi pour déguster des produits locaux. Il est important de faire connaître nos produits », déclare Daniel Gillet.

Pour cette édition 2022, le traditionnel repas organisé à la salle du Moulin par la confrérie n’aura pas lieu cette année, néanmoins, une autre association a pris le relais et proposera à son tour une soirée le samedi soir dans cette même salle. Deux raisons ont motivé Daniel Gillet. La première est due à la baisse des bénévoles comme dans toutes les associations. D’un chiffre d’une quinzaine de personnes, la confrérie ne compte plus à ce jour que 8 personnes prêtes à s’investir. L’association craint également qu’après deux années d’arrêt imposées par la crise sanitaire, le public ne réponde moins présent à l’occasion de l’édition 2022.

« On note comme dans toutes les associations un net recul des visiteurs. Les grenouilles n’y échappent pas. La crise est passée par là et a laissée des traces chez chacun de nous. Les gens sortent moins et font beaucoup plus attention. (…) C’est un événement phare dans la saison vittelloise depuis plus de 40 ans. De notre côté nous sommes prêts à recevoir un public nombreux » poursuit Daniel Gillet.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.