Search
vendredi 27 mai 2022
  • :
  • :

« Escal’ à donf » à l’OMS de Contrexéville fourmille de projets Les activités reprennent comme jamais à la sortie de la crise sanitaire

image_pdfimage_print

Comme les compétiteurs, les amateurs d’escalade sont de plus en plus nombreux à pratiquer en salle plutôt que dans la nature. Sur les 83 000 adhérents de la FFME (Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade, près de 90 % grimpent en priorité sur prises artificielles en salle et en dix ans on compte le double de licenciés. C’est le cas pour « Escal’ à donf » qui s’entraîne sur le mur d’escalade de 12 mètres de haut a l’OMS de Contrexéville.

« Escal’ à donf » a été créé par quelques passionnés il y a 17 ans, suite à la construction du complexe sportif de Contrexéville. Le club a ainsi permis à toute une génération de la Plaine des Vosges de découvrir et de s’initier mais également de se perfectionner en escalade. Affilié à la FFME, le club est composé de 6 initiateurs diplômés qui assurent une pratique disciplinée en toute sécurité sur la structure artificielle de Contrexéville mais aussi lors de sorties sur des sites naturels. Dès les beaux jours, des sorties sont organisées pour les jeunes de 7 à 17 ans ainsi que pour les adultes autonomes sur les falaises de la région. La prochaine sortie est prévue le 26 mars à Bourmont en Haute-Marne.

Dans les salles municipales, la demande est souvent supérieure à l’offre. Les créneaux horaires sont limités et les salles se partagent avec d’autres activités sportives. L’encadrement, ou du moins la surveillance est obligatoire en dessous de l’âge de 16 ans. Au dessus, les licenciés sont présents en pratique libre. « Tous les entraînements respectent l’ensemble des protocoles sanitaires édictés par la FFME et par la Commune de Contrexéville qui nous accueille. Les pratiquants tout comme les enfants sont soumis aux obligations sanitaires » nous confie Eric Lai, le président du club.

« Pour pratiquer l’escalade, il faut être non pas botté mais porter des chaussons d’escalade fabriqués spécialement pour la discipline. Ces chaussons doivent être aussi serrés que possible. Pour les débutants, un bon maintien du pied est important sans trop de pression. La courbure de la semelle ne doit pas être trop prononcée. En raison de la tension créée par le design courbé, les orteils se plient dans le chausson d’escalade pour bénéficier de plus de pression sur le bout du pied. Cette caractéristique qui affiche d’énormes avantages pour les professionnels, représente une douleur inutile pour les débutants. On choisira également la semelle en fonction de son niveau. Souple, elle transmet la sensation de la paroi d’escalade et dure elle a l’avantage d’augmenter la transmission de la puissance. Les cours d’ « Escal’ à donf » ont lieu le samedi matin à l’OMS de Contrexéville après inscription préalable » nous confirme Eric Lai.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.