Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

Conseil municipal de Contrexéville : « Il faut investir sans se précipiter », déclare Luc Gerecke

image_pdfimage_print

Conseil municipal de Contrexéville le 21 février 2022

Le Conseil municipal de Contrexéville s’est réuni ce lundi 21 février afin de valider l’orientation budgétaire de la commune pour 2022. Le débat d’orientation budgétaire a retenu l’attention hier soir dans la salle du conseil à Contrexéville. Avant le vote qui sera ratifié fin mars ou début avril, Jean-Marc Deluze, adjoint aux finances de la ville, a exposé par le détail les dettes de la commune mais également le détail des frais de fonctionnement et des investissements.

Si la recette de la taxe sur les eaux minérales accuse une sérieuse baisse au cours de l’année 2021, davantage d’optimisme est affiché concernant les recettes en provenance du casino. Avec l’assouplissement des règles sanitaires attendu cette année, on peut de ce côté espérer une embellie pour le nouvel exercice. On attend également pour 2022, le renouvellement de la DSP (Délégation de service public) dont bénéficie le Groupe Partouche. Concernant le casino, il est peu probable qu’il y ait un concurrent car Partouche est propriétaire du bâtiment. Le renouvellement de la DSP est lancé et la ville de Contrexéville devrait faire son choix avant l’été.

La création d’un futur City Stade déclenche quelques échanges avec les membres de l’opposition au cours de cette séance. Si Arlette Jaworski ne remet nullement en cause la valeur intrinsèque du projet, elle appelle à la prudence sur ce dossier. On parle alors dans les détails des frais qui seront engagés par la ville de Contrexéville, et surtout du budget de fonctionnement et de personnel à prévoir. Jean-Marc Deluze, adjoint aux finances et aux affaires générales, rassure Madame Jaworski. « L’ensemble du projet est pris en charge à hauteur de 80%. Contrexéville devra de son côté mettre la main à la poche à hauteur des 20% restants, soit un total d’environ 25.000 €« , déclare l’adjoint aux finances.

L’attention s’est aussi portée hier soir sur le dossier des meublés de tourisme que compte la cité thermale. La question présente sur toutes les lèvres était de savoir s’il serait possible de les remplir dans les années à venir. Côté subventions aux très nombreuses associations que compte la ville de Contrexéville, on retiendra le montant global de 44.156 € dévolu aux associations sportives.

« On a essayé de faire des économies sur tous les chapitres, mais il va falloir forcément investir là ou on a pas pu le faire en 2020 et 2021. L’ensemble des charges qui évoluent en fonction des coûts de l’énergie ont explosé de 14%. Les charges de personnel baissent mais au niveau des recettes, ça ne suit pas. La situation financière permet d’envisager l’avenir avec plus de sérénité, avec un bon ratio de remboursement de la dette sur 3 où 4 ans. La capacité d’emprunts est à ce jour retrouvée, ce qui n’était pas le cas depuis plusieurs années », déclare en fin de séance Luc Gerecke, le premier magistrat.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.