Search
jeudi 9 déc 2021
  • :
  • :

Dégradation de la situation épidémique dans les Vosges

image_pdfimage_print

Le département des Vosges n’est pas épargné par la dégradation sanitaire observée à l’échelle régionale et nationale.

Bien que la tension hospitalière reste maîtrisée dans le département, le taux d’incidence connaît quant à lui une augmentation significative passant ainsi de 17,5 % fin octobre 2021 à 79,3 % au 19 novembre 2021.

Toutefois le département reste en dessous des chiffres régional et national (Grand Est = 103,8% / France = 104,6%). Dans ce contexte il est important de rappeler, que les personnes non protégées par un schéma vaccinal complet ont plus de risque d’aller en réanimation.

Le Préfet demande aux personnes de plus de 65 ans de faire la dose de rappel

Le préfet appelle donc les personnes âgées de plus de 65 ans vaccinées depuis plus de 6 mois, celles atteintes de comorbidités ou ayant reçu une injection du vaccin Jansen, à prendre rendez-vous pour leur dose de rappel.

A cet effet, les centres de vaccinations, les opérations « aller-vers » et la médecine de ville permettent à la population d’accéder à une primo-injection, à une seconde dose, ou à une dose de rappel. Toutes les informations sont disponibles sur le site internet de la préfecture : https://www.vosges.gouv.fr/Actualites/Coronavirus-COVID-19/Vaccination

De nouvelles mesures prochainement

La dégradation de la situation épidémique dans le département amène les services de l’État à envisager très prochainement des mesures de freinage de l’épidémie. Telle que l’obligation de porter le masque en extérieur lors de tout rassemblement. Le port du masque constitue, une mesure efficace pour se protéger et protéger les autres. Lorsque la situation l’exige, dès à présent le préfet incite tous les Vosgiens à porter le masque.

Il invite également chacun à poursuivre les efforts et à continuer de respecter les gestes barrières : éternuer dans son coude, respecter les distances, se laver les mains, ne pas se serrer la main ou s’embrasser.

Le virus n’a pas disparu et l’évolution de la situation sanitaire reste inquiétante.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.