Search
mardi 28 sept 2021
  • :
  • :

Compteur Linky : les précisions d’ENEDIS Communiqué

image_pdfimage_print

Suite au communiqué du collectif  « Stop Linky 88 » paru récemment dans nos colonnes, ENEDIS a souhaité porter plusieurs informations à la connaissance des lecteurs :

« Pas de coût additionnel sur la facture des clients

Nous l’affirmons clairement, il n’y a pas de coût additionnel associé à Linky et il n’y aura pas de hausse de la facture de nos clients lié au compteur Linky.

Enedis exerce une mission de service public régulée, rémunérée au travers du TURPE (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité). Le déploiement des compteurs communicants s’intègre dans ce tarif d’acheminement de l’électricité.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) définit ce tarif qui prend en compte l’ensemble des coûts des opérateurs de réseaux (transport et distribution), payé par les particuliers et les entreprises sur leur facture d’électricité. En 2014, la CRE a fixé le mécanisme de financement du projet industriel Linky, ainsi que l’objectif de déploiement de 90% des clients. Le programme industriel Linky a engendré des coûts d’investissements portés intégralement par Enedis et complètement compensés dans la durée par les économies générées par le déploiement à fin 2021 de 35 millions de compteurs.

Les prévisions faites au début du programme sont bien confirmées : les économies de charges d’Enedis compenseront les sommes à payer au titre de l’investissement Linky.

Les consommateurs ne paieront donc pas un coût supplémentaire dû à Linky.

 

Pas de risque sanitaire

Le compteur Linky n’utilise pas d’onde pour communiquer mais la technologie du courant porteur en ligne (CPL). Le CPL a largement été éprouvé depuis les années 1960 afin d’envoyer à 11 millions de foyers le signal heures pleines/heures creuses.

Le compteur communicant respecte l’ensemble des normes techniques et sanitaires européennes et françaises. Différents organismes indépendants et certifiés ont réalisé des mesures d’exposition et de compatibilité électromagnétiques : l’Agence nationale des fréquences (ANFR), le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Leurs rapports ont unanimement démontré le très faible impact du compteur Linky sur l’environnement électromagnétique.

 

Des données sécurisées

Collecter des informations de consommation des clients est l’une des missions principales dont s’acquitte Enedis, entreprise de service public, depuis plus de 60 ans. Tout comme l’ancien matériel, le nouveau compteur mesure simplement la consommation d’électricité globale d’un foyer en kilowattheures. Il ne permet pas de connaître les usages du logement ou le détail des consommations appareil par appareil.

Le client reste le propriétaire de ces informations de consommation. Au-delà des besoins pour la facturation, elles ne peuvent être transmises à un tiers sans l’accord explicite du client et encore moins être vendues. Les données de consommation horaires ou semi-horaires sont enregistrées dans le compteur ; elles ne sont transmises à Enedis qu’avec le consentement explicite du client. Enedis, soumise dans toutes ses activités à une obligation légale de protection des données, suit scrupuleusement les recommandations de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

 

Une durée de vie de 20 ans a minima

Concernant la durée de vie des compteurs, Enedis rappelle que tous les compteurs installés, quelle que soit la génération (les anciens compteurs dits « bleus » ou « CBE » notamment) ont toujours fait l’objet d’une garantie d’au minimum 20 ans de la part des constructeurs et ont éprouvé la même démarche de qualification : cela a donné des résultats probants avec des durées de vie moyennes dépassant effectivement les 20 ans. Le compteur Linky obéit aux mêmes règles et sa durée de vie peut donc dépasser les 20 ans.

Les premiers compteurs Linky ont été posés dès 2009 dans le cadre d’une expérimentation à Lyon et en Indre-et-Loire : ceux-ci n’ont pas été remplacés depuis et n’ont pas vocation à être remplacés de manière prématurée.

 

De nouveaux services accessibles avec Linky

Le programme de déploiement industriel se déroule dans de bonnes conditions et dans le respect des coûts avec les services attendus, les compteurs communicants contribuant également aux ambitions d’efficacité énergétique de la France :

·       Taux de satisfaction lors de la pose : 92%.

·       Aujourd’hui, près d’une vingtaine d’offres de fournisseurs utilisent des fonctionnalités du compteur communicant pour proposer des formules innovantes aux clients : calendriers de consommation originaux (offres « week-end », « heures super creuses »), services d’analyse et de suivi de la consommation, services d’aide à l’autoconsommation individuelle ou collective, offres à prix fixe, etc.

·       8 millions de foyers français suivent leur consommation au travers d’applications dédiées, dont 1,8 million de clients directement sur leur compte Enedis.

·       2 millions de télé-opérations sont effectuées à distance chaque mois, sans dérangement. Les interventions sont désormais réalisées plus rapidement, à distance et à un coût réduit pour le client.

·       Le client peut directement ou indirectement faire des économies, par exemple :

–          le coût de l’augmentation de puissance est divisé par 10 avec Linky : 3,74 € au lieu de 36,73 € ;

–          le coût de la mise en service est presque divisé par 2 : 16,79 € au lieu de 27,30 €.

L’accès à la consommation permet de mieux comprendre et donc d’agir pour maîtriser et faire des économies en adaptant les comportements au quotidien : jusqu’à 10 % d’économie selon l’Agence de la transition écologique (ADEME). »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.