Search
samedi 15 mai 2021
  • :
  • :

Université : Jean Hingray parle de « non-assistance à génération en danger » Le sénateur propose la vaccination des jeunes et le retour en amphi

image_pdfimage_print

J. Hingray senat

Lors d’un débat au Sénat sur le thème du fonctionnement des universités lors de la crise de la Covid-19 et le malaise et les difficultés pour les étudiants, le sénateur Jean Hingray a appuyé l’idée d’une vaccination des étudiants et d’un retour des cours en amphi.

« Il faut ouvrir au plus vite les universités », a affirme le sénateur Jean Hingray, s’adressant à la ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation Frédérique Vidal. « Trop de destins, trop d’histoires, trop de vies, trop d’avenirs sont en jeu (…) Les artistes, des chercheurs, des entrepreneurs, des praticiens en herbe sont en pleine régression, en pause prolongée ». L’élu vosgien a évoqué la situation de nombreux jeunes « en détresse, précarisés, hors sol, désorbités, sacrifiés » à l’occasion de cette crise.

« On préfère faire l’aumône d’un psy plutôt que l’offre d’un vaccin », affirme-t-il, évoquant une « non-assistance à génération en danger ». Jean Hingray propose donc une vaccination et un retour en amphi, avec respect des gestes barrières. « J’entends de grands médecins plaider pour une vaccination des étudiants », affirme-t-il. « Si le distanciel est devenu une modalité, voire une consigne, luttons de toutes nos forces pour que le présentiel demeure un acquis. C’est aussi la condition de la santé mentale de toute une génération en danger ».

Retrouvez l’intégralité de l’intervention sur vidéo.senat.fr




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.