Search
mercredi 14 avr 2021
  • :
  • :

Vosges : le nouveau préfet prend connaissance du dossier lors de la réunion de la commission locale de l’eau (CLE) du SAGE des GTI Communiqué de la préfecture des Vosges.

image_pdfimage_print
Régine Bégel (présidente de la CLE)

La conseillère départementale Régine Bégel (présidente de la CLE)

Le schéma d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE) est un outil de planification, institué par la loi sur l’eau de 1992, visant la gestion équilibrée et durable de la ressource en eau. Déclinaison du Schéma Directeur d’Aménagement de Gestion de l’Eau (SDAGE) à une échelle plus locale, il permet de concilier la satisfaction et le développement des différents usages (eau potable, industrie, agriculture, …) et la protection des milieux aquatiques, en tenant compte des spécificités d’un territoire.

Compte tenu de la situation de déséquilibre de la nappe des Grès du Trias Inférieur (GTI) sur le département des Vosges, les SDAGE des bassins Rhin-Meuse et Rhône-Méditerranée ont prescrit la mise en place d’un SAGE.

La commission locale de l’eau (CLE), instance chargée de l’élaboration du SAGE de la nappe des GTI, s’est réunie ce 8 janvier 2021 en formation plénière au Conseil départemental sous la présidence de Régine Begel, conseillère départementale, et en présence de Yves Séguy, préfet des Vosges et de François Vannson, Président du Conseil départemental des Vosges.

Cette réunion a confirmé la nouvelle dynamique en cours depuis, notamment, la délibération du comité de bassin de l’agence de l’eau Rhin-Meuse fin 2019, la feuille de route tracée par le protocole d’engagement volontaire initiée par le préfet des Vosges et signé à l’automne 2020, et la réunion de la CLE du 6 octobre 2020.

Lors de cette réunion du 8 janvier 2021, la CLE a engagé l’élaboration des documents constitutifs du SAGE dans un processus actif et un calendrier conditionné par une phase de consultation et une exigence d’approbation du schéma pour début 2022.

Bien que s’inscrivant dans un calendrier serré, la démarche ne néglige pas la concertation. Ainsi un groupe de travail de la CLE a été mis en place afin de contribuer à l’élaboration des documents et de préparer la validation par la CLE plénière. Chaque sensibilité pourra s’y exprimer, dans le respect des engagements pris, afin que le SAGE prenne en compte les différents enjeux – d’alimentation en eau potable, environnementaux, économiques, agricoles… – visant à répondre à l’objectif commun de retour à l’équilibre de la nappe.

Le travail d’élaboration du SAGE s’inscrit dans le cadre fixé par les SDAGE Rhin-Meuse et Rhône-Méditerranée, par le protocole et par les principes directeurs actés par la CLE.

Le SAGE vise un retour au bon état de la masse d’eau en 2027, conformément à l’échéance fixée par la directive cadre sur l’eau (DCE) de l’Union européenne.

Par ailleurs, les signataires du protocole ont détaillé, lors de cette réunion, les progrès accomplis depuis les annonces déjà formulées le 6 octobre 2020.

La ville de Vittel élabore un programme opérationnel d’actions qui sera formalisé dans un contrat territorial avec l’agence de l’eau en juin 2021. En parallèle, les élus du territoire œuvrent à la mise en place d’une association regroupant les collectivités et visant à faciliter et coordonner la mise en œuvre de solutions opérationnelles sur le volet «adduction d’eau potable» du SAGE.

L’ensemble des collectivités du secteur est également engagé activement dans la recherche de solutions visant, par exemple, à l’amélioration des rendements des réseaux, à la définition de solutions d’interconnexions et à la sensibilisation des usagers.

Le préfet a conclu cette réunion en saluant les avancées et en soulignant l’importance pour tous les membres de la CLE, de trouver le chemin partagé et proportionné pour atteindre ensemble l’objectif de retour au bon état de la nappe des GTI, au bénéfice du territoire, dans les délais et le cadre fixés.




Une réaction sur “Vosges : le nouveau préfet prend connaissance du dossier lors de la réunion de la commission locale de l’eau (CLE) du SAGE des GTI

  1. Defranoux Dominique

    Le respect de la Directive Cadre sur L’Eau de l’Union Européenne AURAITDÛ ÊTRE ATTEINT EN 2015, ce qui signifie que l’équilibre de la nappe DEVAIT ÊTRE ATTEINT en 2015.
    Le déficit de la nappe des Grès est tel qu’attendre 2027 pour atteindre cet équilibre (avant de commencer à recharger cette nappe), fait prendre le risque d’assécher la nappe, par le « DÉNOYAGE » des pompes (elles aspirent de l’air à cause de la baisse de l’eau), ou simplement par la baisse trop importante du niveau.( depuis 1970 que la nappe des Grès est surexploitée, le niveau est descendu de plus de 15 mètres à VITTEL sur une épaisseur moyenne de 60 à 65 mètres ).
    Le choix fait par l’Agence de l’eau ,la CLE, et validé par le préfet et les collectivités est un risque disproportionné au vu des chiffres de la surexploitation( plus de 50 ans et baisse alarmante des niveaux)
    Continuer à vider cette nappe jusqu’en 2027 fait prendre un risque supplémentaire à la population: c’est le mélange avec des nappes d’eau SALÉES qui sont à proximité, CE QUI SIGNERAIT LA FIN DE L’EXPLOITATION de la nappe profonde.(donc la fin de l’approvisionnement en EAU POTABLE pour la population de tout le secteur du sud-ouest vosgien).
    NOS ÉLUS ET LES AUTORITÉS JOUENT AVEC LE FEU.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.