Search
lundi 23 nov 2020
  • :
  • :

Coronavirus : mesures de lutte contre l’épidémie de Covid-19 relatives au commerce Communiqué de la Préfecture des Vosges

image_pdfimage_print

Loccapy

Pour freiner la propagation du virus, protéger les Français et empêcher la saturation des hôpitaux, le Président de la République a décidé, le 28 octobre 2020, de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Il a été ainsi décidé de fermer certaines catégories d’établissements recevant du public, tels que les bars, restaurants et certains commerces.

Seuls les commerces de produits de première nécessité, dont la liste est fixée par décret, sont autorisés, les autres doivent fermer leurs portes mais peuvent poursuivre leurs activités de commandes et de livraisons, notamment en mettant en place le «click and collect».

Tel que rédigé, le décret relatif aux mesures de lutte contre l’épidémie du 29 octobre dernier, engendrait une rupture d’égalité entre les petits commerces obligés de fermer et les grandes enseignes généralistes qui peuvent continuer à accueillir du public.

C’est pourquoi, par solidarité avec les petits commerces et pour freiner efficacement la propagation du virus, la grande distribution est soumise à de nouvelles obligations :

  • une jauge de 4m² par client, pour garantir le strict respect des gestes barrières au sein des établissements, cette jauge vaut pour l’ensemble des commerces.
  • seuls les rayons proposant des produits de première nécessité pourront rester ouverts dans les grandes surfaces pour éviter au maximum les déplacements.

Concrètement, cela implique que certains produits pourront uniquement être proposés à la vente en ligne ou en drive :

  • les rayons jouets et décoration
  • les rayons d’ameublement
  • la bijouterie/joaillerie
  • les produits culturels (livres, CD et DVD, jeux vidéo)
  • les articles d’habillement et les articles de sport (hors cycles)
  • les fleurs
  • le gros électroménager

A l’inverse, les produits des rayons suivants continueront à être proposés à la vente dans les supermarchés et les hypermarchés :

  • les denrées alimentaires et les boissons
  • les produits de quincaillerie (dont les articles de cuisine, le petit électroménager, les piles et les ampoules) et de bricolage
  • la droguerie (produits de lavage et d’entretien et articles pour le nettoyage)
  • les dispositifs médicaux grands publics et les masques
  • les articles de puériculture y compris les habits pour les nouveau-nés et les nourrissons
  • la mercerie
  • la papeterie et la presse
  • les produits informatiques et de télécommunication
  • les produits pour les animaux de compagnie
  • les produits d’hygiène, de toilette et beauté (articles d’hygiène corporelle, déodorants, rasages, produits pour les cheveux, maquillage etc.)
  • les graines et engrais et les produits d’entretien des véhicules

Des contrôles seront effectués dès aujourd’hui pour s’assurer de la mise en œuvre de ces mesures dans l’ensemble des enseignes de grandes distributions présentes dans notre département.

Sur la question des services à domicile, les prestations de services de «confort» à domicile (coiffure, soins esthétiques, etc.) et les cours à domicile hors soutien scolaire (enseignement artistique, cours de sport, etc.) ne sont pas autorisées.

Les services à la personne (garde d’enfant, assistance aux personnes âgées et aux personnes handicapée entretien du domicile, livraison de repas, linge et courses, assistance informatique et administrative) et l’intervention à domicile de professionnels pour des travaux (plombiers, chauffagistes, peintres, etc.) sont en revanche toujours autorisés.

Parallèlement de nouvelles mesures de soutien pour les entreprises et commerçants ont été annoncées afin d’aider les commerçants à développer la vente en ligne, qui reste toujours autorisée :

  • les ventes réalisées sur internet et collectées en magasin ne seront pas prises en compte dans le calcul du chiffre d’affaires qui donne accès au fonds de solidarité
  • une enveloppe de 100 millions d’euros sera consacrée à la numération des commerces

Par ailleurs, un nouveau numéro d’appel (0806 000 245) est mis en place, en complément de la plateforme internet déjà existante, afin d’informer les professionnels les plus fragiles face à la crise sanitaire et les orienter vers différentes aides d’urgences mises en place. Il est accessible du lundi au vendredi de 9 à 12 h, puis de 13 à 16 h.

Enfin, localement, il convient de mettre en avant l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie des Vosges qui a mis en place depuis le printemps dernier, avec le soutien financier de la Préfecture des Vosges, une plateforme de vente en ligne «Locappy» à l’adresse https://locappy.fr/

Celle-ci permet aux commerçants et producteurs du département de proposer leurs produits à la vente à emporter (livraison à domicile ou retrait en boutique).

Ce n’est que s’il est respecté par l’ensemble des Français que ce confinement portera ses fruits et nous permettra, quand la situation se sera apaisée, de retrouver nos commerces de proximité, de rouvrir nos théâtres et nos restaurants.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.