Search
vendredi 30 oct 2020
  • :
  • :

Vittel : la cité sélectionnée avec son centre de préparation pour les Jeux de Paris 2024 Avec Epinal, Gérardmer et La Bresse, Vittel est la quatrième ville vosgienne retenue pour accueillir la préparation olympique des sportifs pour les JO de Paris.

image_pdfimage_print

La cité vittelloise et son maire de l’époque, Guy de la Motte Bouloumié, a été précurseur en son temps dans la politique du sport de haut niveau, puisque qu’elle a construit le Centre de Préparation Olympique (CPO) pour accueillir la préparation des sportifs pour les Jeux de Munich en 1972. Depuis la Ville n‘a eut de cesse d’accueillir des stages de préparation et des sportifs de haut niveau et des champions du monde et olympique dans de nombreuses disciplines.

48 ans plus tard, c’est au tour du premier magistrat, Franck Perry de redonner toutes ses lettres de noblesse au CPO (Centre de Préparation Omnisport), en ayant candidaté la Ville pour les Jeux de Paris 2024. Plus de deux millions d’euros vont être investit pour réhabiliter et améliorer les installations sportives.

Dès l’annonce que la Ville de Vittel était officiellement retenue, Franck Perry accompagné entre autre de, Luc Gerecke, vice-président du Conseil départemental en charge du sport et maire de Contrexéville, puis d’Alexandre Chopinez, adjoint aux sports, en charge du dossier Paris 2024, a tenu une conférence de presse pour annoncer le projet et les objectifs.

Extrait

Dans le cadre de sa politique sociale, sportive et touristique, la Ville de Vittel a, depuis le début des années 70, œuvré pour une pratique physique et sportive pour tous, tant de loisirs que de compétitions. De nombreux équipements sportifs ont été construits depuis 50 années et ceux-ci sont donc sollicités régulièrement pour organiser des rencontres sportives d’envergure nationale et internationale (stages de préparation de Coupe de Monde 2020 et Euro 2016 de football ou de Jeux Olympiques, organisation d’un championnat d’Europe de Tir à l’Arc) ou locale.

Le Centre de Préparation Omnisports de Vittel offre ainsi un plateau sportif unique en France dans un écrin de 650 hectares de verdure à proximité du centre-ville. On peut y pratiquer 40 disciplines différentes dont 27 olympiques sur plus de 50 hectares d’équipements sportifs.

Soucieuse de permettre la pratique sportive au plus grand nombre et dans des conditions les plus appropriées à la performance et au bien-être, la Ville souhaite profiter de l’engouement des futurs jeux olympiques à Paris en 2024 pour, et à l’instar de 1972, exploiter cet évènement planétaire, pour mettre en lumière la station thermale et sportive et l’inscrire dans une nouvelle ère sportive par le biais notamment de ce projet structurant Vittel Ambitions Paris JO 2024.

C’est ainsi qu’après avoir rénové un certain nombre d’installations sportives dont le Centre Pierre de Coubertin, la Ville de Vittel s’inscrit pleinement dans une continuité de redynamisation de l’ex Centre de Préparation Olympique en programmant, d’une part, l’étude et l’aménagement d’un espace hypoxique, de plus en plus prisé par les sportifs pour optimiser leurs capacités physiques et de récupération et, d’autre part, la réhabilitation et la modernisation de son patrimoine sportif municipal.

Complexe Hypoxique

Suite aux Jeux Olympiques de Nagano en 1998, dix chambres hypoxiques permettant d’accueillir 22 athlètes ont été construites en 1999 au Centre national de Ski nordique de Prémanon (CNSN). L’objectif était de proposer aux athlètes de haut niveau des méthodes d’entraînement en hypoxie efficaces dans une approche individualisée, respectant la santé du sportif, et qui se présente donc comme une contre-mesure au dopage. À la demande du ministère des Sports, une étude scientifique, codirigée par le Pr Jean-Paul Richalet et Laurent Schmitt, financée par le Comité international olympique (CIO) et le ministère des Sports, a été menée de 2000 à 2003 avec, pour sujets, des sportifs de niveau international dans les disciplines du ski nordique, de la natation et du demi-fond en athlétisme.

Les résultats de cette étude ont permis la production d’une vingtaine de publications scientifiques acceptées dans des revues scientifiques internationales et ont amené une avancée importante dans le savoir pratique de l’entraînement en hypoxie. Depuis 2007, de nombreuses disciplines viennent suivre des stages d’entraînement au CNSN en utilisant les chambres hypoxiques : FFS (ski de fond, biathlon, combiné nordique), ski alpinisme, FFA (marathon, demi-fond), FFC (cyclisme sur route et V.T.T.), FF Aviron, FF Canoë-kayak, FF Tennis (CNE Roland-Garros), FF Triathlon (triathlon et duathlon)…

L’hypoxie est le fait de pratiquer un sport tout en réduisant sa fréquence respiratoire. En étant en manque d’oxygène, le corps va fabriquer plus de globules rouges comme si le sportif s’entrainait en altitude. Elle se présente comme une contre-mesure au dopage.

Au regard de ces informations, la Ville de Vittel et son Centre de Préparation Omnisports souhaitent proposer aux stagiaires sportifs un tel outil pour les aider dans leur préparation physique et sportive. Les secteurs recherche et sport bien-être seraient également plébiscités. Il s’agit d’aménager un espace d’hypoxie active et passive.

Ce projet innovant pour notre station a pour ambition de répondre aux attentes des athlètes en vue de la prochaine échéance olympique 2024 tout en explorant d’autres axes de recherche vers le sport santé, avec l’appui des thermes et de l’Université de Lorraine.

Réhabilitation du stade Jean-Bouloumié

Le stade Jean Bouloumié construit en 1968 rencontre de plus en plus de problèmes d’étanchéité et d’isolation, sans compter que les superficies de vestiaires, douches et autres espaces annexes ne correspondent plus aux standards fédéraux actuels. Il est donc envisager une réhabilitation de cet équipement utilisé quotidiennement par les écoles du 1er degré et les collèges, des clubs sportifs vittellois – football (350 adhérents), rugby (300 adhérents), athlétisme (150 adhérents) et les stages sportifs.

Les surfaces sportives ne seraient pas en reste puisqu’il est prévu également un travail pour l’amélioration de la qualité des terrains ainsi que la mise en conformité de ceux-ci avec la pose de mats d’éclairage et de lices. Un espace serait dédié au tir à l’arc, fédération avec laquelle la Ville dispose d’une convention de partenariat, sur une aire multiactivités de 11 900 m².

Sur l’aspect technique, ce programme se décomposerait comme suit :

Organisation des terrains sportifs en herbe et aménagement de ces derniers pour permettre leur homologation notamment auprès des instances du rugby et du football.

Construction d’un espace de convivialité/buvette/sanitaires publics pour permettre notamment d’exploiter l’intégralité du bâtiment de la tribune du stade et pour agrandir les vestiaires.

Aménagement d’une aire multiactivités (préparation physique) et d’un espace pouvant être dédié à d’autres disciplines tel que le tir à l’arc.

Remise à niveau des éclairages, notamment pour le terrain d’honneur, permettant de réaliser des économies d’énergie et de répondre aux cahiers des charges fédéraux.

Appui aux clubs locaux, valorisation du domaine sportif municipal, développement touristique, mise en accessibilité… Autant de secteurs qui sont pris en compte dans le projet de réhabilitation du stade. Ce projet prend également en compte l’accessibilité des personnes à mobilité réduite avec notamment places de stationnement à proximité des installations sportives, rampe d’accès, vestiaires adaptés, etc.

Sur le plan territorial et dans un périmètre de 30 kilomètres autour de Vittel, cet équipement est le mieux doté et se trouve donc régulièrement sollicité pour organiser des rencontres sportives de dimension régionale, national et internationale. Cette rénovation apportera sans nul doute un appui certain aux clubs locaux qui œuvrent pour que leurs structures soient une référence sur la plaine des Vosges et surtout proposent une activité sportive pour tous avec un encadrement diplômé.

Ce projet s’inscrit également dans une démarche d’optimisation de la superficie du domaine sportif municipal. La modernisation de cet équipement existant aura le double avantage d’optimiser le patrimoine municipal tout en l’optimisant thermiquement. Pour la rénovation de l’enveloppe des vestiaires, il est préconisé d’une part, d’étanchéifier la dalle des gradins (située au-dessus des locaux) et, d’autre part, d’isoler le bâtiment par l’extérieur pour des raisons de performance thermique et d’esthétisme. Sur le plan règlementaire, les dimensions et équipements des espaces seront révisés pour que l’équipement puisse être homologué par la Fédération Française de football et rugby en catégorie 2 ou 3.

Le développement touristique du territoire est également pris en compte avec notamment la possibilité d’organiser des compétitions d’envergure régionale et nationale. Ce projet est réfléchi pour développer des actions qui rayonneraient sur le territoire du pays de l’Ouest vosgien. Il est également à préciser que les instances fédérales des trois disciplines mentionnées précédemment sont d’une part, consultées et d’autre part, très intéressées par ce projet, notamment dans l’optique des JO Paris 2024.

Mise aux normes de l’éclairage du centre Pierre-de-Coubertin

Que ce soit pour des raisons économiques, environnementales et sportives, les installations d’éclairage de la halle des Sports et des piscines du Centre de Pierre de Coubertin ne répondent plus aux attentes et le réassort des équipements actuels est de plus en plus complexe à assurer.

Après le complexe aquatique qui voit ses éclairages être remplacés dès cette année 2020 (budget : 85 682 euros TTC), une campagne programmée de remplacement des projecteurs à sodium et iodure des autres équipements sportifs par des LED plus performants et moins énergivore, sera étudiée.

En synthèse, ce projet transversal doit permettre à la Ville de Vittel de consolider son rayonnement sportif, économique et médiatique tout en optimisant le fonctionnement et l’exploitation de son patrimoine municipal.

Création d’une carrière de compétition et d’un parcours de cross

Le centre équestre de Vittel et l’activité du sport équestre ont vu le jour en 1972 avec la construction du Centre de Préparation Olympique et la préparation de la délégation française olympique (hors sports nautiques) en vue des JO de Munich. Depuis, ce centre sportif a gardé sa vocation et a été modernisé en 2015 pour accueillir tous les types de publics et notamment des compétitions nationales et internationales.

Les athlètes de haut-niveau et autres compétiteurs ne sont pas les seuls à bénéficier des infrastructures du centre équestre puisque les scolaires, avec notamment les écoles primaires, mais aussi les quelques 250 adhérents de Vittel Rond-Pré Equitation, le Centre de Loisirs Sans Hébergement, les curistes et les touristes, fréquentent au quotidien le village sportif. Pour traduire cela en un chiffre, ce sont quelques 18 115 séances et leçons d’équitation qui ont été recensées en 2019.

Avec le label Terre de jeux 2024 récemment obtenu et le positionnement de la commune de Vittel pour devenir Centre de préparation des Jeux Paris 2024, il était nécessaire de poursuivre cette mise à niveau du patrimoine sportif municipal pour accueillir dans les meilleures conditions, les disciplines de sauts d’obstacles et de concours complet.

Objet du projet :

Soucieuse de permettre la pratique des sports équestres au plus grand nombre et dans les conditions les plus appropriées à la performance, à la santé et au bien-être, la municipalité a fait construire à proximité du manège couvert existant, une nouvelle carrière de compétition «Toubin Clément» et souhaite désormais investir dans un parcours de cross répondant aux normes internationales et aux exigences des cavaliers de haut-niveau. Dans ce même cadre, il est prévu de construire une pièce d’eau de 300m² qui servirait de gué pour le cross country, une des disciplines du concours complet.

Construction d’une carrière extérieure : 70 m x 55 m aux normes sportives internationales avec obstacles et lisses

Rénovation d’une carrière Toubin & Clément : 100 m x 50 m

Dessin des parcours, acquisition d’obstacles CCE et construction d’une pièce d’eau de 300 m² sur le parcours de cross, situé dans le parc thermal au cœur des parcours des golfs Vittel Ermitage.

Ce projet structurant et innovant pour le Centre de préparation Omnisports et son centre équestre a pour ambition de répondre aux attentes des athlètes en vue des prochaines olympiades 2021 et 2024 tout en réfléchissant explorer d’autres axes de recherches vers le sport santé, bien-être, intégration et insertion/réinsertion professionnelle avec l’appui des professionnels et spécialistes.

A court et moyen terme, ces constructions et aménagement permettront d’organiser dès 2021 un Grand National de concours complet sélectif pour les JO de Tokyo 2021 et les championnats d’Europe Juniors et Jeunes cavaliers. Le projet en cours de validation vise à fidéliser ce type d’évènement voire de l’ouvrir à l’international avec le concours de la Fédération Française d’Equitation au moins jusqu’à 2025, année qui verrait le dépôt d’une candidature pour accueillir un championnat d’Europe de concours complet.

En sus du versant évènementiel, ces nouvelles infrastructures auraient pour intérêt de développer l’accueil de stages de préparation, tant des fédérations françaises d’équitation et de pentathlon moderne, que des fédérations étrangères. En effet, Vittel se trouve sur l’axe routier des délégations belges, allemandes ou encore néerlandaises qui voudraient se rendre sur des sites de compétitions organisées en France.

Des travaux et des acquisitions qui s’inscrivent dans un projet structurant  et cohérent

Depuis la reprise du centre équestre de la Ville de Vittel sous gérance de Vittel Rond Pré Equitation en mai 2019, l’activité équestre est en pleine croissance. Cela illustre la demande d’une clientèle impatiente de pratiquer l’équitation sous toutes ses formes, à partir de 3 ans, de la découverte à la compétition. Le nombre d’adhérents a augmenté de 25 % en 6 mois.

A court terme, dès 2021, la réalisation d’une carrière aux normes fédérales permettra l’accueil des compétitions de CSO Amateurs et Pros dans les meilleures conditions (notamment sans souci de limitation du nombre d’engagés et sans limitation de niveau d’épreuves). Celle-ci permettra également l’accueil d’épreuves Club pour les cavaliers pratiquant au niveau départemental ou régional, à cheval ou à poney, ainsi que l’organisation de stages de préparation pour les cavaliers débutant en compétition, mais également pour les cavaliers préparant de plus grosses échéances (comme les Championnats de France par exemple).

Le caractère reconductible des compétitions et stages d’entrainements conduira à l’utilisation de la carrière sur du long terme, dès lors que la qualité des structures d’accueil satisferont aux exigences techniques et sécuritaires. Cette mise à niveau permettra également l’accueil davantage de scolaires, d’associations et de publics loisirs issus de la communauté de communes de Terre d’eau et au-delà compte tenu de la fréquentation touristique.

Ce projet transversal doit permettre à la Ville de Vittel de consolider en lien avec les forces vives locales et les instances fédérales sportives son rayonnement social, sportif, économique et médiatique. Il s’inscrit également dans une politique d’optimisation et de réhabilitation du patrimoine sportif municipal.

A noter

Pour les JO de Tokyo 2021, le concours complet d’équitation, sélectif pour les Jeux Olympiques de Tokyo, prévu en juin 2020 et annulé en raison de la pandémie virale, a été de nouveau proposé à la Ville de Vittel et Vittel Rond Pré Equitation par la Fédération Française d’Equitation. Celui-ci se déroulerait du 18 au 21 juin 2021. La municipalité a confirmé son intérêt par courrier, cette manifestation s’inscrivant dans son projet pluriannuel Vittel Ambitions Paris JO 2024.

Maison «sport santé»

Soucieuse à présent de permettre et d’inciter la pratique physique et sportive dans le respect de la santé et du bien-être au plus grand nombre, à l’échelle des 4 communautés de communes de la plaine des Vosges, la municipalité souhaite avec la Maison Sport Santé de Vittel, labellisée par les ministères de la santé et des sports en février 2020 annihiler les barrières et les freins qui mènent à l’activité physique, primordiale pour le mieux-être.

Ce projet structurant et innovant pour la station sportive a pour ambition de répondre aux attentes tant des personnes sédentaires, atteintes ou non d’affections de longue durée ou en rupture avec l’activité physique que des pratiquants qui seraient à la recherche d’information ou d’un accompagnement pour le respect de leur santé.

Enfin, cette entité aurait également pour objectifs d’insuffler et de coordonner de futurs projets intégrant la dimension santé et d’explorer des axes scientifiques avec l’appui des professionnels médicaux et paramédicaux issus notamment du Centre Hospitalier de l’Ouest Vosgien.

Cette structure devrait être opérationnelle à compter du 2 janvier 2021 en s’appuyant sur les moyens et les compétences du pôle Sports municipal de Vittel et du CHOV et surtout du tissu associatif local qui a déjà fait part de son souhait d’intégrer ce projet.

Ici vivent les jeux

Centre de préparation aux Jeux Paris 2024

Labellisée «Terre de Jeux 2024» en novembre 2019, la Ville de Vittel se devait de poursuivre son engagement sportif. C’est donc en toute logique qu’elle a, dans la foulée, candidaté pour pouvoir mettre ses nombreux équipements de qualité à la disposition des délégations olympiques et paralympiques du monde entier afin que leurs athlètes puissent s’entraîner dans les meilleures conditions pendant les quatre années précédant les Jeux Paris 2024, chargé par le Comité International Olympique (CIO) et le Comité International Paralympique (IPC) de sélectionner les centres de préparation sur le territoire national, a instruit les dossiers soumis avec le concours des services déconcentrés de l’Etat et l’avis technique des Fédérations Nationales.

Lundi 4 octobre 2020, le CPO a officiellement été désigné Centre de préparation aux Jeux.

Vittel est donc fière de voir son Centre de Préparation Omnisports figurer dans le catalogue officiel des centres de préparation qui sera proposé aux délégations internationales au début de l’année 2021 et espère que la qualité de ses équipements sportifs et le cadre unique dans lequel ils sont situés, sauront séduire de nombreuses délégations et leurs athlètes.

Equipement




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.