Search
samedi 26 sept 2020
  • :
  • :

Vittel : Une saison culturelle 2020-2021 qui devrait redonner du baume au cœur Honneur à Julien Granel d'ouvrir la saison, ce vendredi 18 septembre à l'Alhambra (à 20 h 30 sur invitation).

image_pdfimage_print

Saison culturelle 2020-2021

Dans un contexte difficile avec l’épidémie de la Covid-19, qui a perturbé fortement la programmation de la seconde partie de la saison 2020-2021, avec la période de confinement, puis les consignes sanitaires de déconfinement appliquées à partir du 11 mai, la tâche de Michael Scherer, le directeur du service culturel et des animations, s’est transformée en casse-tête. Il a fallu jongler entre les annulations et les reports. Un challenge qu’il a largement relevé en proposant une programmation éclectique qui débutera dès ce vendredi 18 septembre avec Julien Granel.

De plus maintenant, il est possible de réserver et d’acheter ses billets en ligne sur le site : www.ville-vittel.fr/billetterie

Alain Buffe

Programme 2020-2021

Julien Granel

Julien Granel.

Julien Granel

Vendredi 18 septembre, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Gratuite sur invitation. Placement libre

Découvert avec son morceau électro pop Tant que le soleil brille (2017), le jeune bordelais avait conquis le public en dévoilant successivement des titres solaires à la croisée des genres. Après avoir effectuée une tournée dans toute la France en première partie de la chanteuse Angèle, Julien Granel est prêt à faire danser le public avec son nouveau titre «danse encore».

Alain Manoukian et Elodie Frégé.

Alain Manoukian et Elodie Frégé.

André Manoukian et Elodie Frégé

Mercredi 23 septembre, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 25 euros (placement assis libre)

Tarif réduit : 20 euros

La Belle et la Bête… Ou l’histoire d’un pianiste victime d’un sortilège amoureux, condamné à accompagner l’inaccessible chanteuse…Tel Ulysse attaché au mât de son piano, André confie sa peine aux notes de son clavier sous les assauts répétés d’Elodie qui utilise tous les charmes de sa voix pour le séduire.

Ce combat perdu d’avance se présente sous la forme d’un répertoire de «torch songs», ces lamentations amoureuses et jazzy, incarnées par Julie London, Peggy Lee ou Rita Hayworth, dans les gants de laquelle se glisse admirablement, la belle Elodie Frégé. Cette joute délicieuse ne laissera qu’un seul vainqueur : la musique.

Elie Semoun.

Elie Semoun.

Elie Semoun «Et ses monstre»

Vendredi 2 octobre, à 20 h 30 au Palais des congrès

Tarif unique : 35 euros (placement assis numéroté)

Elie Semoun est de retour avec Elie Semoun et ses Monstres, son septième spectacle en solo. Faire connaître Wagner et la danse des canards au public, danser une valse avec l’urne de sa mère, vous faire assister à une prise d’otage, sortir du coma au bout de trente ans, tenter de reconquérir sa femme après quinze ans d’infidélité… Ce ne sont que quelques thèmes du nouveau spectacle d’Elie Semoun qui va chercher des sujets toujours plus originaux, plus profonds, plus spectaculaires et surtout plus humains. Les monstres : c’est lui, c’est nous ! Au fond, la vie est un cirque, une comédie, une tragédie à l’intérieur de laquelle on s’agite. Il répond à sa manière et avec son regard si particulier à la question : peut-on rire de tout ? Spectacle coécrit avec Nans Delgado et la complice de trente ans d’Elie, Muriel Robin.

Aldebert.

Aldebert.

Aldebert (enfantillage concert dessiné)

Vendredi 16 octobre, à 20 h au Palais des congrès

Tarif plein (cat 1) : adulte 38 euros/ enfant 26 euros (placement assis numéroté)

Tarif plein (cat 2) : adulte 32 euros/enfant 22 euros (placement assis numéroté)

Le projet « Enfantillages » d’Aldebert, depuis sa création, mêle chansons et arts visuels, avec de nouvelles illustrations mettant en scène les personnages à chaque album, et depuis 2 ans, la collection de livres-CDs illustrés « Aldebert raconte ». Pour cette tournée, Aldebert s’entoure sur scène de deux musiciens multi-instrumentistes et d’un illustrateur, qui vient faire vivre le décor dessiné de chaque chanson en live ! 24 concerts uniques à l’automne 2020

Comme ils disent.

Comme ils disent.

«Comme ils disent»

Samedi 24 octobre, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 15 euros (placement libre)

Tarif réduit : 10 euros

Vous croyez que la vie de couple est un long fleuve tranquille ? Au travers de situations de la vie quotidienne, Phil et David vont bousculer vos illusions ! Entrez dans l’intimité de ces deux personnages hauts en couleur qui se lient, s’éloignent, se rejoignent… Ils s’aiment, s’engueulent, se réconcilient, oscillent entre une sincérité profonde et une mauvaise foi notoire. Bel hymne à la tolérance dans cette pièce où l’on rit beaucoup. Tout le monde se reconnaît et on finit par oublier que ce sont deux « homos », comme ils disent ! Après avoir affiché complet durant tout le Festival Off d’Avignon 2018 et 2019 et classé parmi les 20 meilleures Comédies du Festival Off 2019, « Comme ils Disent » part en tournée pour vous rencontrer… Et vous faire rire !

Les Frangines.

Les Frangines.

Les Frangines

Samedi 31 octobre, à 20 h 30 au Palais des congrès

Tarif unique : 28 euros (placement libre

«Les Frangines» c’est un duo acoustique guitare-voix. Deux amies de longue date unies par un lien de sonorité musicale, autour d’une pop-folk subtile et lettrée. Nano et Jass forment depuis plus de quatre ans le duo les Frangines. Sur des accords de guitare acoustique, leurs deux voix harmonisent avec une évidente complémentarité. Les humeurs vagabondes de leurs compositions les rapprochent de groupes de variété francophone tels que Debout sur le Zinc ou les Cowboys Fringants. La délicatesse de leurs mélodies pop/folk partage des accents avec celles de Cocoon ou bien des australiens Angus & Julia Stone.

Gainsbourg for kids.

Gainsbourg for kids.

«Gainsbourg for Kids»

Dimanche 8 novembre, à 15 h à l’espace Alhambra

Tarif unique : 10 euros (placement libre)

(Spectacle jeune public et famille)

A l’image de Ce petit garçon nommé Charlie qui se casse la figure à tous les coins de la ville, chanson touchante et pas si désespérée qu’il avait écrite pour le dessin animé Charlie Brown qu’il avait sans doute perçu comme un miroir de lui-même, Serge Gainsbourg avait aussi sa part d’enfance. Et comme beaucoup d’enfants, il avait le goût des mots qui sonnent, et des « Shebam ! Pow ! Blop ! Wizz ! » qui explosent dans les bulles des Comic-strips. De quoi donner l’envie de fouiller dans le répertoire monumental de Gainsbourg, d’en extraire quelques pépites connues et inconnues, et d’imaginer ce nouveau spectacle destiné aux grands enfants et aux familles.

Adopte un jules.com

«Adopte un jules.com»

Vendredi 13 novembre, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 15 euros (placement libre)

Tarif réduit : 10 euros

L’une Clara était plutôt forte en gueule, l’autre Marie, un peu trop coincée et la troisième Kitty, très sexy, un peu trop décoincée… Elles vous diront tout ! Comment chasser le mâle sur Internet… Ne pas coucher le 1er soir… Chopper la perle rare… Poser ses cartons chez lui… Se mettre la belle-mère dans la poche… Le conduire jusqu’à l’autel sans lui faire peur… Et surtout bien le tenir en laisse ! Avant le soir, c’était soirée foot à la télé, à partir de maintenant c’est : Adopte un Jules.com Une comédie légère pour les filles et pour les garçons qui ont de l’humour !

Renaud Hanstson (2)

Renaud Hantson (hommage à Michel Berger)

Vendredi 20 novembre, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 20 euros (placement libre)

Tarif réduit : 15 euros

Depuis le début de sa carrière, Renaud Hantson a sorti 15 albums solo. Sa carrière est liée à Michel Berger. De 1988 à 1990, Il incarne pendant deux ans, les rôles majeurs de Ziggy, puis de Johnny Rockfort dans «Starmania», l’Opéra Rock de Michel Berger et Luc Plamondon. En 1990 le tandem Berger / Plamondon lui confie le rôle-titre dans l’opéra rock «La Légende de Jimmy» pour sa création à Paris. Il retrouve Luc Plamondon (10 ans après leur première collaboration) pour intégrer la troupe de «Notre dame de Paris» de 1999 à 2001. Ce concert hommage permettra de réentendre les plus grands titres de Michel Berger.

CharlElie Couture.

CharlElie Couture.

CharlElie Couture (trésors cachés et perles rares)

Vendredi 27 novembre, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 28 euros (placement libre)

Tarif réduit : 25 euros

Bien plus original qu’un «best of», plus généreux qu’une sélection de face B, «Trésors cachés et Perles Rares» est une relecture et réécriture de sa propre histoire, avec des chansons revisitées et d’autres titres inédits. Réalisé sur un coup de tête, ce 24ème  album de CharlElie Couture est un disque imprévu, dans lequel la voix et les textes sont mis en avant comme un cadeau pour les fans et ceux qui apprécient le style unique de ce poète rock in classable au débit flow/slam si particulier, entre rock tendu, blues social et poésie cinématographique. Sans fioriture inutile, ni instrument superflu, «Trésors cachés et Perles Rares» est un disque essentiel comme une essence distillée, une liqueur de mots transformés par l’esprit alambiqué de CharlElie Couture.

Les Vilaines.

Les Vilaines.

«Les Vilaines»

Vendredi 11 décembre, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 20 euros (placement libre)

Tarif réduit : 15 euros

Un petit bijou de comédie musicale qui évoque le monde des grandes revues parisiennes et de leurs coulisses. Si tout le monde connait de loin le monde voluptueux des cabarets mythiques parisiens, vous ne pourrez jamais soupçonner ce qui s’y passe dans les coulisses. Le trio des Vilaines vous conduit avec humour, poésie et une pointe de féminisme dans cet univers chatoyant. Les textes d’Elsa et Guy Bontempelli sont remarquables d’efficacité servis par trois comédiennes-chanteuses attachantes et pleines de talent. Le faste des costumes et la beauté des interprètes ne gâchent rien à l’affaire.

The Wackids.

The Wackids.

The Wackids «Back to the 90’»

Samedi 9 janvier 2021, à 20 h à l’espace Alhambra

Tarif unique : 10 euros (placement libre)

Le concert Rock’n’Toys pour adultes où il faut amener les enfants ! Spectacle familial de 6 à 99 ans. Après 10 ans de tournée, plus de 800 concerts et des millions de vues sur internet, THE WACKIDS sont devenus les maîtres incontestés du Rock’n’Toys. A la tête d’une armée d’instruments jouets volés dans la chambre de leurs enfants, ces trois super-hé-ros du rock sont actuellement en tournée partout en France avec leur spectacle : Back to the 90’s.

Marjolaine Piémont et Vincent Baguian.

Marjolaine Piémont et Vincent Baguian.

Marjolaine Piemont (Sans le superflu)

Vendredi 15 janvier 2021, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 15 euros (placement libre)

Tarif réduit : 10 euros

Première partie avec Vincent Baguian.

Clic, on remonte le mécanisme et Marjolaine Piémont, semble sortir toute droite sortie d’une boîte à musique. Une longue dame brune. Une danseuse qui tourbillonne à la manière d’un automate. Sur scène, elle se met en mouvement et se révèle « Presqu’un animal ». Elle ne montre pas les griffes, mais avec élégance, dévoile crûment ses textes mordants. Elle délivre par à-coups des sons qu’elle a emprisonnés dans sa boîte magique. Le son des guitares, d’un tambour… un écrin s’ouvre duquel Marjolaine s’érige et porte haut la parole d’une femme espiègle et audacieuse. Elle partagera exceptionnellement la scène avec Vincent Baguian. Son premier album, « Pas Mal », sorti en 1997, remporte le prix Charles Cros, et souffle un vent jazzy sur le paysage musical français. Après l’écriture du conte musical « Sol en cirque » et une collaboration sur l’album d’Élisa Tovati, « Je ne mâche pas mes mots ». Vincent Baguian publie l’album « Ce soir, c’est moi qui fais la fille », un disque truculent et iconoclaste qui bénéficie de la participation de Zazie, Calogero et Elodie Frégé

Tryo.

Tryo.

Tryo

Jeudi 21 janvier 2021, à 20 h 30 au Palais des congrès

Tarif plein : 38 euros (placement assis numéroté)

Tarif réduit : 36 euros

La famille de Tryo s’est agrandie au fil de ces XXV années passées sur le fil d’un reggae fervent, frondeur, festif, militant et visionnaire. Car plus d’un monde parle en Tryo, « trio à quatre et quatuor adroit », amis ouverts au partage, au dialogue, au voyage. Un double album de duos roboratifs avec des amis d’hier et d’aujourd’hui – Véronique Sanson, Hubert-Félix Thiéfaine, Renaud, la famille Souchon, Ayo, McFly et Carlito … – va accompagner dès janvier 2020 le concert anniversaire du 13 mars à l’Accor Hôtels Aréna. Et, prélude musical à cette fête des indomptables fils de Brassens et Marley, L’hymne de nos campagnes retentit une nouvelle fois, investi par Bigflo et Oli, Claudio Capéo, Gauvain Sers, Sylvain de Boulevard des Airs, L.E.J, Vianney et Zaz.

Cali.

Cali.

Cali

Vendredi 29 janvier 2021, à 20 h 30 au Palais des congrès

Tarif plein : 28 euros (placement assis numéroté)

Tarif réduit : 25 euros

«Je suis très excité de repartir en mars sur la route avec un nouveau disque, une nouvelle équipe, une nouvelle vie. Un vrai gamin ! Les nouvelles chansons qui arrivent parlent surtout d’amour et de lumière. De jeunesse sauvage, et de course effrénée vers la pureté. Ce n’est pas un hasard si le mot heureux revient et revient encore dans les textes. En tous cas, même si les gens ne passent qu’à côté de mon album, ils se brûleront à l’incendie qui ravage mon ventre. J’ai écrit la musique avec un jeune pianiste de génie, Augustin Charnet, compositeur touche-à-tout, surdoué, notamment avec les dernières technologies. Il m’accompagnera sur la route avec deux autres musiciens dans une formule inédite pour moi. Cette nouvelle meute ivre de folle jeunesse m’offre aujourd’hui des perspectives tellement excitantes. Encore une fois, je repars heureux sur la route et si c’est ma dernière ligne droite, je vais la prendre à fond… Cavale, ça veut dire s’échapper ! Je vous embrasse», informe Cali.

Bohemian Dust

Bohemian Dust

Bohemian Dust (Tribute Queen)

Samedi 6 février 2021, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 15 euros (placement libre)

Tarif réduit : 10 euros

Bohemian rhapsody, Another one bites the dust, The show must go on, I want it all…

Voilà quelques-uns des succès mondiaux que Bohemian Dust fait résonner en live, plongeant le spectateur dans l’univers de ce groupe si particulier. Avec plus de 300 millions d’albums vendus et plus populaires que les Beatles au Royaume-Uni, les morceaux de Queen restent dans toutes les mémoires malgré la disparition de Freddie Mercury en 1991. Pop, rock, hard, folk, classique, Queen savait tout faire et Bohemian Dust va vous le rappeler.

Gaspard Proust.

Gaspard Proust.

«Je n’aime pas le classique mais avec Gaspard Proust j’aime bien !»

Vendredi 12 février 2021, à 20 h 30 au Palis des congrès

Tarif plein : 25 euros (placement assis numéroté)

Tarif réduit: 20 euros

Cela fait maintenant près de dix ans que le concept Je n’aime pas le classique, mais ça j’aime bien s’est imposé comme le projet le plus populaire et le plus fédérateur du marché phonographique classique. L’invitation faite à Gaspard Proust de se joindre à l’aventure permet au projet de trouver sa véritable incarnation sur scène. Un spectacle musical avec Gaspard Proust et le meilleur de la Musique Classique. Gaspard Proust entouré d’un groupe de musiciens classiques de renom (piano, violons, violoncelle, alto, flûte et clarinette)… Le public assiste ainsi à un magnifique concert et plus encore à la rencontre du stand-up et la musique classique. Grâce à lui, grâce à eux, nul doute que même si on n’aime pas le classique, ça, on adore !

Etienne A.

Etienne A.

Etienne A.

Vendredi 19 février 2021, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 15 euros (placement libre)

Tarif réduit : 10 euros

24 décembre 2018. Étienne A., 31 ans, termine son service de nuit à l’entrepôt Amazon de Saran, rentre chez lui dans sa Citroën XZ Tonic et, comme tous les jours quand il s’endort, rêve de cartons à expédier. Son père a un problème à la hanche. Son ex-femme travaille chez Patàpain. Son fils joue à cache-cache sous la plateforme de la voie d’essai de l’aérotrain. Et en cette nuit de Noël, alors qu’ailleurs on termine la bûche et on ouvre ses cadeaux, Étienne A. s’offre, pour la première fois, l’occasion de rêver sa vie autrement : il entre dans un carton de l’entrepôt, s’y enferme et attend d’être expédié ailleurs. Portrait poétique d’un homme ordinaire, Étienne A. donne parole à un invisible de nos sociétés, condamné à accepter ce qu’on lui impose, à se taire et à continuer malgré tout. Au milieu des colis, Étienne cherche sa place.

Cœur de Pirate.

Cœur de Pirate.

Cœur de Pirate

Mercredi 17 mars 2021, à 20 h 30 au Palais des congrès

Tarif plein : 39 euros (placement assis numéroté)

Tarif réduit : 36 euros

Voilà 10 ans que Béatrice Martin a fait son apparition dans nos vies sous l’alias Cœur de pirate. Dix ans au cours desquels elle a vendu plus d’un million d’albums, accumulé 1,3 million d’abonnés sur Facebook et 100 000 adeptes sur Twitter et Instagram. Sur les plateformes d’écoute en continu, c’est 3 millions de fans qui repassent ses albums en boucle. Son premier album homonyme, lancé en septembre 2008, a été certifié platine au Canada et diamant en France. Blonde (2011), un deuxième plus pop, a lui aussi été certifié platine au Canada et en France. L’album a également été récompensé du trophée Félix du meilleur album pop et Béatrice, de celui de l’interprète féminine de l’année en 2012. Roses (2015) a été certifié or au Canada et en France, avec plus de 200 000 exemplaires vendus, et lui a valu le Félix du meilleur album anglophone en 2016 ainsi qu’une nomination aux prix Juno dans la catégorie Fan Choice la même année. Au terme de l’épisode Roses, une urgence créative s’est fait sentir et en tout juste trois mois, En cas de tempête, ce jardin sera fermé s’est conçu, à temps pour célébrer ses 10 ans de carrière.

Who's the Cuban.

Who’s the Cuban.

Who’ the Cuban Lova Mi Amor

Samedi 20 mars 2021, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 15 euros (placement libre)

Tarif réduit : 10 euros

Au fil des chansons et des rythmes chaloupés, on pensera inévitablement aux grands ensembles mambo du milieu du XXe siècle et à la salsa dura new-yorkaise des seventies… Toujours fidèle à sa marque de fabrique ? Who’s The Cuban ? continue d’injecter ses influences rock, pop et planantes dans le folklore afro-cubain.

Pour ceux qui ne les connaissent pas, Lova Mi Amor, c’est une bande de gangsters de salle de bain, derrière lesquels se cachent cinq musiciens aguerris. Aux antipodes d’une musique polluée par la monotonie, ce quintet hors normes atteint son but avec brio : véritable ovni sonore et visuel, le groupe parvient à posséder son public avec un tempérament d’oiseau migrateur. Car Lova Mi Amor, c’est une sorte de hammam kitsch, chaud et humide, mêlant la musique du Mali à la pop, le tango aux orchestrations féodales et le surf à la musique cubaine.

Tap Factory.

Tap Factory.

Tap Factory

Dimanche 28 mars 2021, à 15 h au Palais des congrès

Tarif plein : 25 euros (placement assis numéroté)

Tarif réduit : 20 euros

Bien plus qu’un spectacle de percussions urbaines, Tap Factory fusionne ces disciplines du spectacle vivant telles les percussions, les acrobaties au sol et aériennes, le hip hop et la comédie. Cette fusion entre tous ces artistes étonnants, parmi les meilleurs dans leurs propres disciplines et complètement polyvalents, crée un spectacle unique où performances incroyables, rythmes prenants, énergie positive et poésie se combinent liés par un grand sens de la comédie et de l’humour. Un grand spectacle rapide, drôle, puissant, étonnant et sexy, du pur plaisir !

Marianne James.

Marianne James.

Marianne James «Tatie jambon»

Dimanche 4 avril 2021, à 17 h à l’espace Alhambra

Tarif plein : 15 euros (placement libre)

Tarif réduit : 10 euros

Extravagante et pétillante, Marianne James alias Tatie Jambon, embarque les enfants pour leur première rêve-party. Petits et grands partagent un moment joyeux et en retirent aussi le plus beau des cadeaux, réfléchir au Bonheur chacun à son niveau, avec ses ressentis et son vécu. Les petits jubilent, chantent et tapent des mains en reprenant «Allez c’est l’heure mon petit bouchon, viens faire un mimi à Tatie Jambon», et les grands se délectent des remarques très deuxième degré de Tatie. On retrouve une Marianne James égale à elle-même, truculente, pétillante, fêtarde, qui chasse les nuages gris à grands coups de musiques éclectiques, de textes bien sentis et de références tous azimuts. Bossa, pop, rock…, un concentré de bonne humeur qui donne l’énergie pour construire ensemble un quotidien multicolore.

The Fallen Birds.

The Fallen Birds.

The Fallen Birds

Vendredi 20 avril 2021, à 20 h 30 à l’espace Alhambra

Tarif plein : 15 euros (placement libre)

Tarif réduit : 10 euros

Les mélodies sont pures et d’une esthétique rare. Entre sensibilité et sincérité, Ana et Nico se livrent en musique sans pudeur. Malgré l’énorme succès de Celkilt, les deux artistes ont l’envie de redémarrer, en toute humilité, une nouvelle aventure musicale.

«Tombés du Ciel», c’est une rencontre aérienne entre danse et musique, sur les notes du duo Folk intimiste «The Fallen Birds» formé par Anaïs Pol & Nico Marchand (respectivement violoniste et chanteur/guitariste du groupe CelKilt) et la compagnie «La Malgardée» qui réunit un duo de danseurs hypnotisants issus du ballet de l’Opéra d’Avignon.

Jeremstar.

Jeremstar.

Jeremstar (enfin sur scène)

Dimanche 16 mai 2021, à 14 h au Palais des congrès

Tarif plein unique: 30 euros (placement assis numéroté)

Jeremstar arrive enfin sur scène ! Dans ce premier One Man Show, Jeremstar questionne son rapport à la célébrité. Sans filtre, il dévoile sa « vraie story ». En revenant sur ces dix années de gloire à tout prix, passées sous la lumière des projecteurs, il délivre aujourd’hui un nouveau message, raisonné et mature sur la notoriété qu’il a longtemps plébiscité sans aucun fondement… Jeremstar alterne le récit des moments festifs partagés avec ses «Jeremstarlettes» et des passages plus sensibles et profonds. Il permet d’en savoir toujours davantage sur «le vrai Jérémy», celui qui se questionne, celui qui doute… Un spectacle absurde et drôle, à son image, pour faire prendre à son public toute la mesure de son premier talent, la Comédie. Faire rire : voici le plus beau rêve de Jeremstar, la vocation qui l’a toujours animé !

Michel Jonasz.

Michel Jonasz.

Michel Jonasz (Piano et Voix)

Jeudi 20 mai 2021, à 20 h 30 au Palais des congrès

Tarif plein : 35 euros (placement assis numéroté)

Tarif réduit : 30 euros

Michel Jonasz et Jean-Yves d’Angelo entament leur 3e saison de concerts en pia-no-voix ! Ces deux-là sont inséparables ! On ne compte plus les heures sur les routes et dans les salles de spectacle toujours combles. L’alchimie entre le chanteur et son pianiste fétiche ne date pas d’hier. C’est ensemble déjà qu’ils ont créé les plus grands standards du répertoire de l’artiste – de joueurs de blues à Lucille en passant par la boîte de Jazz pour n’en citer que quelques-uns. Il y a 4 ans, quand ils ont débuté une série de récitals sobrement intitulée Piano-Voix, avec leurs deux noms sur l’affiche, ils étaient loin de se douter que l’aventure les mènerait aussi loin (dans le temps ?). Le public, fidèle au rendez-vous et témoin de l’osmose parfaite entre les deux amis redemande encore à partager ces moments privilégiés où l’émotion et l’énergie se renouvellent et se déploient à chaque instant. Alors ne manquez pas cet ultime rappel et qu’on se le dise : Michel Jonasz et Jean-Yves d’Angelo, Piano-Voix Saison 3, c’est reparti pour un tour !

Imany.

Imany.

Imany «Voodoo Cello»

Samedi 19 juin 2021, à 20 h 30 au Palais des congrès

Tarif plein : 35 euros (placement assis numéroté)

Tarif réduit : 30 euros

Le mariage d’amour sorcier des timbres graves d’Imany et de huit violoncelles. Avec Voodoo Cello, la chanteuse Imany jette un sort à 8 violoncelles pour transformer des tubes incontournables de l’histoire de la pop (de Nina Simone à Radiohead en passant par Cat Stevens, Donna Summer, Hozier, t.A.t.u., Bob Marley…). Sans aucun artifice, elle utilise la magie combinée des cordes et de sa voix pour ensorceler les spectateurs et éveiller leurs consciences autour de la puissance du féminin. Depuis dix ans, la voix grave d’Imany séduit le public français au rythme de compositions nourries de ses inspirations soul, folk et blues. Du triomphe des deux singles Don’t be so shy et You Will Never Know, de ses deux albums à la bande originale du film Sous les jupes des filles, Imany enchaîne les succès partout dans le monde. Après une pause consécutive à de longues tournées internationales, Imany retrouve la scène pour marier son timbre de voix aux chaudes sonorités d’un ensemble de violoncelles : voici une rencontre à ne manquer sous aucun prétexte.

A.B.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.