Search
vendredi 25 sept 2020
  • :
  • :

Triathlon : le Dijonnais Arnaud Taurelle a conservé son titre à Contrexéville Ils étaient quelque 260 adeptes du triple effort pour la seizième édition du cross tri vert de Contrexéville.

image_pdfimage_print

Malgré de très nombreuses annulations de compétitions sportives suite au coronavirus, le club vittellois de triathlon que préside Aubert Bonneau, est parvenu à organiser son 16e cross triathlon vert à Contrexéville. Sous la baguette d’Emmanuel Polèse et de l’ensemble des bénévoles du club, l’association a présenté une charte sanitaire drastique qui a rassuré la préfecture des Vosges, qui a validé cette édition. Masque, gel, distanciation sociale…, tout a été mis en place pour que les triathlètes pratiquent sereinement leur discipline de prédilection. Dans l’épreuve reine, ils étaient près de 110 partants sur la ligne de départ, dont une bonne vingtaine de féminines. «Nous sommes sur un taux de participation quasi identique à l’année dernière. Compte tenu de la situation, c’est une belle édition», précisait Emmanuel Polèse.

Quelques modifications ont été apportées comme pour l’épreuve de natation où les compétiteurs se sont élancés par vague de 10 à 12 nageurs pour effectuer 750 m de nage dans le lac de la Folie, puis enchaîner les 22,8 km (3 boucles de 7,69 km) de VTT dans les sous-bois, et pour finir par 7 km de course à pied (3 boucles de 2,3 km).

En l’absence de Romaric Delépine pour cause de blessure, le tenant du titre, le Dijonnais Arnaud Taurelle faisait figure de favori incontestable avec ses trois victoires (2016-2017-2019) et son podium en 2014. Toutefois, le Bourguignon a bien cru qu’il allait avoir un prétendant sérieux en la personne du Francilien Mathieu Zaengler qui est sorti premier du lac de la Folie avec près de trois minutes d’avance sur Taurelle. Mais suite à une erreur incompréhensible de parcours sur le VTT, Zaengler hypothéquait ses chances de finir sur le podium et décidait d’abandonner. Tout aussi malchanceux, le Golbéen Mickaël Voirpy, devait capituler également suite à une crevaison de son vélo. Donc le sacre d’Arnaud Taurelle ne pouvait lui échapper, réalisant l’épreuve en 1h41’07, améliorant au passage sa performance de plus d’une minute par rapport à 2019 (1h42’21). A la seconde place, le relais vittellois «Pourquoi pas», composé des frères Jules et Émilien Polèse, puis de Simon Bonneau qui ont bouclé ce triathlon en 1h45’18. Pour compléter le podium, le non licencié Joeri Deleebeeck (1h45’41).

Chez les féminines, il y avait également du beau monde, et si on attendait une performance de la Bourguignonne Sophie Frey (vainqueur en 2016 et 2017), ou encore de la tenante du titre, Emilie Pereira (Compiègne), voire de la compagne d’Arnaud Taurelle, Amandine Witzmann, victorieuse en 2018, c’est finalement la pensionnaire du club de Liévin, Perrine Goldman, qui s’est imposée sur le fil en 2h06’32, devant Sophie Frey (2h06’34), et Emilie Pereira (2h08’42).

Malgré les difficultés sanitaires, le club vittellois et ses membres ont encore organisé une belle édition où le show sportif était au rendez-vous. Rendez-vous est déjà donné pour 2021.

Alain Buffe

Tous les résultats

Résultats course 6-9-ans

Résultats course 10-13-ans

Résultats course XS

Résultats course M (élite)

Diaporama




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.