Search
samedi 31 oct 2020
  • :
  • :

Aillianville : reprise masquée pour les majorettes

image_pdfimage_print

Après une longue période d’absence, confinement et mesure sanitaire oblige Lucie Gerberon peu de nouveau reprendre les entrainements de sa troupe de majorettes.

La jeune femme, maman de deux jeunes enfants, dirige pas moins de trente filles et deux mascottes, accompagnée par deux chorégraphes, Marie-Agnès Perrin et Lucie Gerberon. Une passion qu’elle exerce depuis seize ans, venue de sa maman elle même majorette depuis plus de quarante ans, et qui l’épaule dans la troupe.

La présidente des Edelweiss a deux passions dans la vie, les majorettes et la photographie. Chaque mercredi, elle accueille de 14 h à 16 h, le groupe des petits, suivis de 17 h à 18 h, des jeunes ados. Les adultes ont rendez-vous le vendredi de 19 h à 20 h, et une semaine sur deux, le dimanche de 10 h à 12 h.

Qu’en il lui reste du temps libre, l’Aillianvilloise aime poser son œil derrière son objectif et «shooter» ses amies, sa famille. Elle vient d’ailleurs de s’offrir de jolies décors sur le thème de Noël et reste impatiente de pouvoir les utiliser.

Lucie a accepté de se prêter au jeu du portrait chinois, une autre façon de la découvrir.

– Si vous étiez un animal ? Un chien

– Si vous étiez une saison ? L’hiver

– Si vous étiez un pays ? La France

– Si vous étiez un objet du quotidien ? Un appareil photo

– Si vous étiez un vêtement ? Une robe

– Si vous étiez un film ? Dirty Dancing

– Si vous étiez une célébrité ? Jenifer

– Si vous étiez un parfum ? Live Irresistible

– Si vous étiez un dessert ? Beignet

– Si vous étiez une fleur ? Le muguet

D.S.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.