Search
lundi 10 août 2020
  • :
  • :

Martigny-les-Gerbonvaux : candidature sénatoriale de Jean Hingray Le maire de Remiremont, Jean Hingray, était au côté de Jenny Willemin pour officialiser sa candidature

image_pdfimage_print
Jenny Willemin (maire de Martigny-les-Gerbonvaux au côté de Jean Hingray (maire de Remiremont).

Jenny Willemin (maire de Martigny-les-Gerbonvaux) au côté de Jean Hingray (maire de Remiremont).

Ce mercredi matin, Jean Hingray, le maire de Remiremont était dans le petit village de Ferdrupt pour annoncé officiellement sa candidature aux élections sénatoriales du 27 septembre prochain. Un choix qui n’avait rien du hasard car c’est une commune où jean Hingray est très attaché pour y avoir grandit, car son grand-père André y fut maire dans les années 1970.

Après Ferdrupt, le premier magistrat romarimontain s’est rendu à Martigny-les-Gerbonvaux, pour y officialiser sa candidature et rencontrer la maire, Jenny Willemin, qui sera sa remplaçante. Pour Jean Hingray, pas d’étiquette ! La seul étiquette c’est les Vosges, et il n’aura pas de binôme, car pour lui vaut mieux être seul que mal accompagné. Un axe très fort que la jeune maire de Martigny-les-Gerbonvaux approuve et qu’il l’a séduite, tout comme le reste de ses idées. L’engagement à venir, rendre compte et faire participer lors de réunion de secteur, pour faire avancer la démocratie participative avec une régularité sans imposer, et selon les besoins des territoires qui compose les Vosges. «Il faut coller à la société d’aujourd’hui et représenter le territoire vosgien qui a plein de richesse au quatre coin du département. Il faut prendre en compte la ruralité au niveau nationale. Les décisions sont toujours prises à Paris, mais on doit les appliquer dans les communes qui n’ont rien à voir avec Paris. Toutes les communes font la richesse du pays et dans les Vosges, nous avons des paysages bien vert, mais nous avons aussi plein d’autres choses», expliquent de concert Jean Hingray et Jenny Willemin

Jean Hingray aime être proche des gens et pouvoir discuter et échanger. Et même s’il n’aime pas en parler, il a participé à la reprise d’une activité dans le textile et sauver des emplois, avec son ami Hervé de Buyer, malheureusement décédé du Covid-19. Ils ont également sauvé une entreprise de vêtements de travail à Vagney, où encore une entreprise de verre en Haute-Saône… A chaque fois que son ami le lui a demandé, il a répondu présent.

Le duo souhaite rencontrer tous les maires dans les deux mois, non pas pour dire solliciter leur vote, mais pour bel et bien échanger. «Quand Jean s’engage, il le fait. Pas de programme, au moins les gens ne sont pas déçus !», témoigne avec enthousiasme Jenny Willemin.

«Jenny travaille pour le territoire et a cœur de le représenter sans étiquette politique. Sa force de caractère et son dynamisme m’ont séduit», complète Jean Hingray. «Une belle symbolique dans notre tandem, on traverse à nous deux les Vosges», ajoutait l’édile de Martigny-les-Gerbonvaux.

Une candidature qui va faire du bruit dans le landerneau politique car on sait déjà que Daniel Gremillet et Simon Leclerc (le maire de Neufchâteau), ambitionnent un siège au Palais du Luxembourg, sous les couleurs «Les républicains», tandis que Jean Hingray a annoncé qu’il siégerait au groupe «Centristes et indépendants», s’il était élu.

D.S.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.