Search
vendredi 25 sept 2020
  • :
  • :

Com-com Terre d’eau : depuis le 6 juillet, nouvelles modalités du ramassage des ordures ménagères et des recyclables secs Un contrat d’une durée de cinq ans, assorti d’une prolongation supplémentaire de deux ans.

image_pdfimage_print

Suite à la création de la communauté de communes Terre d’eau (1er janvier 2017) qui est la fusion de la communauté de communes Terre d’Eau Vittel-Contrexéville et celle de Bulgnéville entre Xaintois et Bassigny (sans Rancourt), deux systèmes de collecte des déchets étaient en cours, l’une en régie (Terre d’Eau) et l’autre confié au groupe Barisien-Suez, sur le secteur de l’ancienne com-com de Bulgnéville.

Dans une volonté d’harmoniser les moyens de collecte sur son territoire réunifié (45 communes), tout en maîtrisant les dépenses, une réflexion a été lancée en 2019. Les résultats de cette étude d’optimisation démontraient que la mutualisation des moyens de collecte par un prestataire de service, était la solution la plus adaptée et la plus économique. Suite à un appel d’offres en octobre 2019, la totalité du marché était attribuée à la société Barisien-Suez, représentée par Yves Schwinn (directeur agence collectivité Lorraine), puis François Satori (responsable d’exploitation Vosges), qui se voit confier l’ensemble du ramassage des ordures ménagères et des recyclables secs. Quant à la base de transfert et le centre Ce contrat a été conclu pour une durée de cinq ans, assorti d’une prolongation supplémentaire de deux ans, et a pris effet dès le 1er juillet 2020. «Cette nouvelle donne correspond à l’évolution des comportements des usagers», expliquaient de concert, le président de la communauté de communes, Christian Prévot, ainsi que le directeur général des services, Emile Laine. «L’audit qui a été réalisé a démontré que les usagers triaient mieux, et que le taux de remplissage des bacs n’était que de 60 %. Ce bon geste du tri des habitants des petites communes permet de mettre en place sur l’ensemble du territoire, une collecte simultanée en porte à porte, des déchets ménagers et des sacs jaunes. D’autant que la société Barisien-Suiez dispose de camions équipés de deux compartiments qui vont optimiser les circuits de collecte, réduisant ainsi l’impact du CO2 sur l’environnement», précisaient-ils.

C’est du gagnant-gagnant pour la communauté de communes qui devrait faire des économies substantielles, sur la masse salariale, les charges, le matériel, la maintenance…, qui vont permettre de maîtriser les coûts pour les 18 893 habitants du territoire. «Pour nos agents, six sont détachés auprès de la société Barisien-Suez durant toute la période du contrat qui va courir. Puis l’agent qui avait un CDD chez nous, il a été embauché en CDI par le prestataire. Quant à nos véhicules de collecte, nous allons les revendre», expliquait Emile Laine.

Cette nouvelle organisation prend d’ores et déjà en compte l’extension des consignes de tri plastique qui vont s’appliquer à partir du 1er janvier 2021, et contribuer à réduire davantage le contenu des bacs contenant les ordures ménagères traditionnelles. Des bacs jaunes équiperont dès la fin de l’année, chaque foyer situé sur le territoire (en lieu et place des sacs jaunes), puis dès l’automne, les foyers comprenant trois personnes et plus se verront équipés de bacs de 240 litres.

Concernant les villes de Contrexéville et Vittel, la périodicité de collecte continuera à s’effectuer à un rythme hebdomadaire au vu des obligations réglementaires existantes pour les communes de plus de 2 000 habitants, mais également pour le caractère touristique et thermal des deux cités. Toutefois le taux de la taxe des ordures ménagères est adapté puisqu’il est de 10,07 %, contre 8,97 % pour les 43 autres communes du territoire.

Alors certes, les premières contestations commencent à circuler sur les réseaux sociaux, et/ou par tract, qui stipulent qu’un ramassage tous les quinze jours est insuffisant. Peut-être pour l’instant parce les bacs ne sont pas encore adaptés car l’étude a démontré le contraire. Puis l’avantage, c’est qu’il n’y a plus qu’un seul jour de collecte pour les ordures ménagères et les sacs jaunes. C’est quand même une démarche écologique que de réduire les tournées. Et puis les maires des 45 communes ont été informés des changements, dès le 23 juin. Il faut peut-être attendre quelques semaines que tout soit en place avant de déjà tirer la sonnette d’alarme.

Alain Buffe

Collecte Contrexéville.

Collecte Contrexéville.

CCTE collecte Contrexéville

CCTE collecte Vittel

CCTE collecte les mardis paires

CCTE collecte les mardis impairs

CCTE collecte les jeudis paires

CCTE collecte les jeudis impairs

CCTE collecte les vendredis paires

CCTE collecte les vendredis impairs




Une réaction sur “Com-com Terre d’eau : depuis le 6 juillet, nouvelles modalités du ramassage des ordures ménagères et des recyclables secs

  1. Cacal Vosges

    Comme c’est beau joliment expliqué avec un bel emballage écologique. Du vrai journalisme……
    Bon ! Je vais essayer de prédire l’avenir des ordures sous suez.
    Je ne parlerai pas des cadeaux distribué pour obtenir le marché.
    __suez n’étant pas philanthrope,
    Il est la pour se faire du poignon !
    Donc observez bien la ligne ordure sur vos impôts foncier comme elle va s’envoler.
    __la fréquence des ramassages va passer à un toute les deux semaines pour aboutir à un mensuel.
    Demandez à Darney comment ça se passe avec suez !
    Mais tous ça au nom de l’écologie, pas du fric!!
    Alors me vient une question.
    Pourquoi la com com n’a pas mis ça en place elle même
    Pourquoi passer par une multi national quand on a des pointures comme PREVOT magouillou chez Nestlé, LAINE (ancien candidat malheureux PS) ils auraient pu mettre en place ce nouveau système.
    Tiens, ça me rappel quand les socialots avaient vendu l’eau du robinet à la lyonnaise.
    Ha ces gauchos si prêt du peuple !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.