Search
mardi 29 sept 2020
  • :
  • :

Vittel : comment l’agence Créative Pulse a-t-elle fait face au confinement ?

image_pdfimage_print

Comme de nombreuses entreprises de différents secteurs d’activité, dites non-essentielle, elles ont vécu une situation difficile pour certaines, et catastrophiques pour d’autres, avec cette épidémie du Covid-19.

Nous avons souhaité savoir comment une «jeune» entreprise en pleine essor, l’agence de communication «Creative Pulse» que dirige Anaïs Deutsch, a supporté la crise.

Comment avez-vous vécu la période de confinement ?

«Cela ne nous a pas empêché de travailler, bien au contraire nous avons misé sur le développement interne de la société. On peut qualifier cette période comme un moment de calme qui nous a permis de nous réinventer et de renforcer notre stratégie de développement.

Nous avons également investi dans une imprimante 3D afin de pouvoir contribuer à notre manière, et fabriquer des visières de protection pour le personnel soignant. Le tout organisé par Blockchain Valley Vittel qui a regroupé tous les imprimeurs 3D bénévoles de la Plaine des Vosges.»

Je présume que cela a ralenti vos affaires et vos contacts ?

«Oui nous avons malheureusement eu des annulations et des décalages de projets avec une perte de – 70 % de chiffre sur mars et avril. Nous avions un reportage à faire en Suisse qui est pour le moment en stand-by, et également des projets 360° basés sur des événements qui sont décalés à 2021.»

Vous étiez sur le point de recruter, cela est-il toujours d’actualité ?

«Oui tout à fait, nous avons décalé les embauches, il y a eu quelques changements en revanche, nous avons tout de même accueillis les stagiaires prévus au sein de l’agence et comptons les contractualiser d’ici peu. Nous avons désormais renforcé notre équipe avec de supers compétences !»

Vous avez été très active sur les réseaux sociaux, était-ce une manière de garder le contact ?

«Oui, nous avons constaté que notre entourage était plutôt sous pression, ce qui est tout à fait légitime au vu de la situation et nous avons décidé de publier beaucoup de contenu «positif», pour remonter le moral des gens et également pour montrer que nous étions toujours là, prêts à travailler et à accompagner nos partenaires et clients.»

Ces mois de confinement vous ont-ils permis de proposer des créations ?

«Nous en avons profité pour proposer d’autres services en distanciel, tels que la formation marketing digitale (formation sur les réseaux sociaux) qui a très bien fonctionné. Nous avons également fait quelques prises de vue du secteur pour mettre en avant notre beau territoire.»

Va-t-il y avoir des conséquences pour votre «jeune» entreprise ?

«Une perte de chiffre que nous avons réussi à «combler» grâce au bénéfice engendré l’année précédente et un décalage dans notre développement qui était plutôt très positif en ce début d’année. Nous espérons et faisons notre maximum pour rattraper ce «retard», le tout en démarchant plus et en misant sur de nouvelles compétences internes.»

Avez-vous repris vos activités maintenant que le confinement est levé dans le Grand Est ?

«Nous avons retrouvé notre bureau à l’incubateur mais nous n’avions pas vraiment arrêté l’activité pendant le confinement. Nous allons pouvoir à nouveau proposer des rendez-vous en présentiel avec nos clients et prospects.»

Vous avez été primé juste avant le confinement, pouvez-vous nous en parler ?

«Nous avons passé plusieurs comités pour présenter notre projet et prétendre à un accompagnement sur le développement de la société avec le Réseau Entreprendre et le Réseau Initiative. Malgré la période complexe avec le confinement et l’annulation de projets, les différents réseaux nous ont fait confiance et ont validé notre dossier. Nous sommes donc Lauréats du Réseau Entreprendre, IVCO et également Marque Lorraine. Cela va nous permettre d’avancer sereinement avec un accompagnement sur-mesure.»

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.