Search
lundi 28 sept 2020
  • :
  • :

Sport : comment a vécu le tennis vosgien pendant le confinement ? Nous avons questionné le président du comité départemental, Hervé Buffe.

image_pdfimage_print
Hervé Buffe, président du comité départemental du tennis.

Hervé Buffe, président du comité départemental du tennis et référent Grand Est du E-tennis.

A bien des égards, la pandémie du coronavirus aura perturbé la vie de chacun d’entres nous, que ce soit au niveau médical, familial, professionnel, financier, culturel…, et sportif. Cette épidémie du Covid-19 et le confinement aura impacté le monde du sport professionnel et amateur, et nous avons choisi le tennis vosgien et son président départemental, Hervé Buffe, pour découvrir comment cela a été vécu.

Comment a vécu le tennis vosgien pendant le confinement ?

«Dans l’ensemble bien. La prise de conscience sur la santé de tous a été une évidence. Mais au bout de deux mois, il y avait une forte envie d’aller jouer.»

Vous êtes-vous bien adaptés pendant cette période en tant que président ?

«Très rapidement nous avons utilisé les outils de communication classique comme le mail et le téléphone, mais la visioconférence a été un plus. Il me fallait rester en contact avec les clubs, afin de les informer au mieux des directives de la Fédération Française de Tennis, des décisions de la ligue Grand Est, et accompagner celles et ceux qui en avaient besoin. Dès le confinement, j’ai immédiatement mis mon collaborateur en télétravail et nous avons pu suivre l’ensemble des dossiers.»

Et les licenciés vosgiens ?

«Le confinement a été l’occasion de passer du temps en famille et dans sa maison. Et plusieurs licencié(e)s ont eu des initiatives drôles ou sportives, pour entretenir la forme. Les réseaux sociaux ont bien fonctionnés pour le plaisir de tout le monde.»

Quelles ont été leurs demandes ou interrogations ?

«La principale question au début a été de savoir s’ils pouvaient faire leurs tournois. Et vers la fin, s’ils allaient pouvoir rejouer et quand.»

On n’a jamais vu autant de réunions en vidéoconférence sur les réseaux sociaux, cette pratique va-t-elle se poursuivre ?

«Certes un avantage car on pouvait se voir à plusieurs et assez souvent, mais un inconvénient car il devenait facile de programmer une réunion. Il y a une semaine où j’ai eu jusqu’à six réunions entre le comité et la ligue.»

Le tennis a été l’un des premiers sports à se pratiquer après le déconfinement, cela a-t-il été facile à mettre en place avec les clubs ?

«Oui on a eu cette chance, et j’ai personnellement accompagné les clubs dans la compréhension, l’interprétation et la mise en place du protocole sanitaire FFT pour la reprise.»

Combien de licenciés dans les Vosges ?

«Au total 4 305 licenciés dont 2 376 jeunes.»

Le frein sur les compétitions et les classements a-t-il été handicapant pour les licenciés ?

«Pour l’instant non. A partir du 22 juin, les licenciés pourront participer à des tournois officiels de club. Le calcul du prochain classement mensuel sera publié le 6 juillet, et ce principe de classement mensuel sera prolongé jusqu’à la fin de l’année 2020. Il permettra ainsi aux compétiteurs de maintenir leur classement ou de monter, s’ils obtiennent un nombre de points suffisants.»

Le premier tournoi E-tennis du Grand Est a-t-il été un succès ?

«J’ai la chance d’être le référent Grand Est sur le E-tennis, en plus du sociétal et grâce à la collaboration de l’association Team Rocket Esport, notre premier tournoi régional a été une réussite. Un total de 64 participants dont des joueurs professionnels et la présence de Marvin « RvP » Nonone (vainqueur des Roland-Garros eSeries 2019), qui au passage a gagné notre première édition.»

Combien de Vosgiens ont participé et quel a été le meilleur classement ?

«Cinq vosgiens ont participé (dont moi) et c’est Damien Da Silva du TC Chavelot qui a réalisé le meilleur parcours en terminant quart de finaliste.»

Un scoop à nous annoncer ?

«Allez, je vous annonce une exclusivité. On organise un nouveau tournoi de E-tennis estival, au mois d’août sur trois semaines, qui sera ouvert cette fois-ci sur le plan national. Je précise que ce tournoi sera solidaire et que le montant des inscriptions seront reversées à des associations ou des hôpitaux régionaux en lien avec le Covid-19. Plus d’informations sur le site de la ligue Grand Est dans les semaines à venir.»

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.