Search
samedi 26 sept 2020
  • :
  • :

Contrexéville et Vittel : les joueurs heureux de la rouverture des casinos thermaux Depuis le mardi 2 juin, les établissements de jeux de la Plaine du groupe Partouche et Vikings ont rouvert leur portes.

image_pdfimage_print

C’est non sans une certaine effervescence que les joueurs ont pu retrouver leurs bandits manchots dans les casinos thermaux, le groupe Partouche à Contrexéville et le groupe Vikings à Vittel. «Dès l’ouverture autorisée, ce mardi 2 juin, certaines personnes attendaient déjà avec impatience que les portes s’ouvrent et autant dire que nous aussi, nous étions contents de retrouver nos clients et nos habitués. Il y avait une certaine émotion réciproque à revoir certains de nos fidèles joueurs et/ou joueuses», commentait Marc Mermaz, le directeur du casino de Vittel. La reprise a été visiblement très satisfaisante.

Même discours pour la directrice de l’établissement contrexévillois, Sandra Fischer, dont le casino a rouvert le mardi après-midi, et dont les chiffres de reprise (journaliers) sont très prometteurs puisqu’ils sont quasis identiques à l’année dernière, à pareil période. «Depuis la mi-mai, nous avons travaillé à une implantation des machines pour respecter les consignes sanitaires que nous a imposé les services de l’Etat, à savoir la distanciation, le gel hydro-alcoolique à disposition, port du masque obligatoire, sens giratoire de circulation dans l’établissement, nettoyage des machines et de l’emplacement après chaque joueur…», expliquaient de concert Sandra Fischer et la responsable marketing, Sophie Thouvenot. «Nous avons pu installer nos 73 machines tout en respectant la distance obligatoire. De plus les clients sont assez disciplinés», ajoutaient-elles.

Ce qui était valable pour le casino contrexévillois, l’était également pour celui de Vittel en ce qui concernait les consignes sanitaires. Marc Mermaz a lui aussi fait preuve d’ingéniosité pour placer ses 75 machines. «J’en ai placé certaine en quinconce, d’autres que j’ai installé au restaurant puisque nous sommes limités en place. Et puis j’ai supprimé le fumoir pour libérer de l’espace. Les clients s’y sont retrouvés et ont trouvé cela plaisant comme implantation», confirmait le directeur vittellois.

Encore un point commun aux deux établissements de jeux, les animations. «Nous allons devoir mettre un frein, d’une part par rapport aux consignes sanitaires mais aussi budgétairement», confiaient les deux directeurs thermaux.

Au niveau de la restauration, le casino Contrexévillois peut garantir la sécurité sanitaire et de distanciation, en conservant ses soixante places à l’intérieur et sa trentaine en terrasse. «Nous avons la chance d’avoir une grande salle intérieur pour aménager la distance des tables, et une grande terrasse pour accueillir nos clients», précisait Sandra Fischer. En revanche à Vittel, Marc Mermaz a dû réduire la voilure ne pouvant proposer qu’une vingtaine de couverts sur les soixante possibles à l’intérieur, et une vingtaine sur la terrasse couverte sur la quarantaine habituelle. «On a dû s’adapter… Nous avons mis sur les table un QR code pour la lecture des menus, qui sont aussi affichés au mur. Nous avons aussi formé le personnel pour la mise en place, l’accueil et le service», confirmait Marc Mermaz.

On ne peut que ce réjouir de la bonne reprise de ces deux casinos, qui sont des atouts touristiques et économiques pour les deux cités thermales. Prochaine étape, l’ouverture des deux établissements thermaux.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.