Search
samedi 11 juil 2020
  • :
  • :

Contrexéville : le train des eaux va bientôt entrer de nouveau en gare Quant à la réhabilitation de la ligne 14, le dossier est toujours en cours et suivi de près par les maires thermaux.

image_pdfimage_print

Train des eaux

Avec la prochaine reprise du thermalisme, le spa à partir du 25 juin, et les cures médicalisées dès le 13 juillet, le train des eaux va reprendre du service pour sa deuxième saison, et sera en gare de Contrexéville et de Vittel, dès la fin du mois de juin.

Après l’interruption de d’exploitation de la ligne 14, en décembre 2016, il n’y avait plus vraiment d’offres de substitution adaptées aux besoins du territoire, et tout le monde était monté au créneau pour la réhabilitation de la voir ferrée. «J’ai toujours était en pointe pour la réouverture de la ligne 14, avec le maire de Vittel et conseiller régional, Franck Perry, le président de la région Grand Est, Jean Rottner, le président du Département, François Vannson, le député de la 4e circonscription, Jean-Jacques Gaultier, le vice-président de la région en charge du transport, David Valence, puis les associations d’usagers… C’est important pour notre territoire et pour Contrexéville, car il y a un véritable enjeu avec la demande d’agrément pour la rhumatologie qui doit nous amener une nouvelle clientèle de curistes. Tous ces efforts n’auront pas été vains car le président Jean-Rottner et la ministre Elisabeth Borne ont réaffirmé le rétablissement de la ligne d’ici 2025», explique Luc Gerecke.

On peut dire que c’est une bonne nouvelle même si cela paraît encore loin, mais il y avait tant de contrainte à surmonter, que l’on ne peut que se réjouir de revoir des trains arriver en gare. «De fait, il nous faut repenser et réadapter les infrastructures et l’environnement avec une gare multimodale, pour accueillir les trains et les transports interurbains (bus…). Depuis deux ans, je travaille étroitement avec la Région, la SNCF, le Département, les partenaires financiers…, à une requalification pour offrir un service maximum, tels que : accessibilité, stationnement, parvis, aménagement urbain et environnemental… De son côté, la SNCF s’est engagée à mettre à disposition des terrains, et à réhabiliter le bâtiment de la gare», précise Luc Gerecke.

Certes, le projet a pris du retard avec la Covid-19, mais le maire Luc Gerecke suit de près l’évolution du dossier. En attendant le «train des eaux» ou le «train bleu», qui avait disparu des rails depuis l’année 2002, et qui a fait son grand retour l’année dernière dès le mois d’avril, va de nouveau desservir Paris aux citées thermales de Contrexéville et Vittel, les week-ends.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.