Search
lundi 21 sept 2020
  • :
  • :

Vosges : précautions et conseils face aux chenilles processionnaires Communiqué de la Préfecture des Vosges

image_pdfimage_print
Chenilles processionnaires du chêne (photo d'illustration)

Chenilles processionnaires du chêne (photo d’illustration)

Le département des Vosges connaît actuellement une présence importante de chenilles processionnaires du chêne en forêt et hors zones forestières (arbres isolés). Les nids et les chenilles peuvent être situés depuis la base du tronc jusque dans le houppier. Ces chenilles sont urticantes.

Les poils urticants, microscopiques, s’accrochent facilement à la peau ou aux muqueuses et provoquent des réactions irritatives et inflammatoires (notamment de l’urticaire) accompagnées ou non de réactions allergiques. Les réactions peuvent être de plus en plus sévères lors d’atteintes successives.

Ces poils très légers peuvent être emportés par le vent sur quelques kilomètres quand les conditions sont favorables (chaleur, vent sec). Ils s’accumulent également dans les nids des chenilles.

La lutte contre les chenilles urticantes est une affaire de professionnels. Les traitements ne sont efficaces qu’à certaines conditions et lors de certaines périodes. En particulier, les traitements insecticides ne sont plus adaptés. Par ailleurs, la mort des chenilles ne supprime pas leur capacité urticante.

Les animaux sont également sensibles. Le principal risque réside dans l’ingestion de chenille ou le contact direct (renifler la chenille ou se rouler sur un nid).

Comment se protéger lors d’une promenade en forêt ?

  • Respecter les interdictions éventuelles de circulation dans les forêts domaniales ou communales
  • Ne pas s’approcher de ces chenilles ou de leurs nids et surtout de ne pas les toucher.
  • Ne pas se promener sous un arbre porteur d’un nid.
  • Porter des vêtements protecteurs (manches et pantalons longs, couvre-chef et éventuellement lunettes).
  • Éviter de se frotter les yeux en cas d’exposition mais aussi pendant et au retour d’une balade.
  • En cas de doute quant à une exposition aux poils des chenilles, prendre une douche et changer de vêtements en rentrant.

Quelques conseils aux riverains de forêts ou d’arbres infestés :

  • Ne pas sécher le linge dehors surtout par temps venteux et en particulier les masques respiratoires «grand public» en tissu
  • Laver soigneusement les fruits et légumes du jardin.
  • Prendre garde en tondant la pelouse.
  • Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d’un arbre infesté et à distance, les munir de vêtements protecteurs (manches et pantalons longs, couvre-chef et éventuellement lunettes).

Comment traiter ces symptômes ?

La plupart des symptômes sont dérangeants mais peuvent être traités de manière symptomatique. En cas de symptômes légers, consultez votre médecin traitant ou un médecin généraliste.

N’appelez le 15 ou consultez un service d’urgences qu’en cas d’apparition de signes graves tels des vomissements, un malaise, des vertiges, des difficultés à déglutir, des difficultés respiratoires ou une atteinte sévère des yeux.

Pour plus d’informations sur les symptômes et leur traitement :

https://www.grand-est.ars.sante.fr/especes-nuisibles-la-sante




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.