Search
lundi 28 sept 2020
  • :
  • :

Vittel : la «Blockchain» solidaire et efficace en fabricant des visières de protection Au côté de Thomas Léger, il s'est formé une chaîne de solidarité.

image_pdfimage_print

Anaïs Deutsch et Thomas Léger

Alors que la Blockchain Valley Vittel, que préside Thomas Léger, était dans sa dynamique avec son incubateur numérique, voilà que le Covid-19 et le confinement viennent perturber l’essor de l’association et oblige la structure à se mettre au chômage partiel et à fermer les 350 m² de bureaux durant la pandémie.

Mais Thomas Léger n’est pas homme à se croiser les bras, surtout pendant cette période sanitaire critique, et il cherche comment il pourrait se rendre utile avec sa compagne Anaïs Deutsch, elle-même à la tête de l’agence Créative Pulse au sein de la «blockchain» et tenue au confinement.

91285216_643318419582644_7187353755237482496_n

Il ne faudra que quelques jours pour mettre ses talents au service des soignants. «Nous avons une imprimante 3D et je me suis demandé comment je pouvais être utile avec ce matériel. J’ai donc cherché et trouvé un modèle de visière de protection qui soit aux normes, et j’ai commencé à produire. A partir de là, j’ai communiqué sur les réseaux sociaux et sur la plateforme solidaire vittelloise du Covid-19. Puis j’ai proposé mes services auprès du maire de Vittel, Franck Perry et j’ai adressé un courrier aux quatre communautés de communes de l’Ouest vosgien, dont j’attends toujours une réponse. Dans le même temps, une chaîne de solidarité s’est mise en place avec des personnes équipées d’imprimantes 3D sur toute la Plaine des Vosges, de Neufchâteau en passant par Darney, Mirecourt et le secteur thermal. Au total quelque vingt-cinq hommes et femmes se sont mis à produire également, et pour l’heure ce sont plus de 1 500 visières que nous avons pu distribuer gracieusement aux personnels soignants du centre hospitalier de l’Ouest vosgien, et aux personnes qui en faisaient la demande, moyennant un don libre que nous utiliserons ultérieurement…», explique Thomas Léger, impressionné par ce volontariat.

Outre la détermination et l’altruisme de Thomas, cette réussite est aussi à partager avec Franck Perry, le premier magistrat vittellois qui n’a pas ménagé sa peine non plus, pendant la période de confinement. «J’appelé Franck Perry pour lui expliquer ce que nous faisions et le solliciter pour de la matière première. Il a été extrêmement réactif, sans se poser la question d’un intérêt quelconque, si ce n’est un acte solidaire et désintéressé pour les Vittellois en premier lieu. A travers le service achats de la commune, nous avons obtenu ce que nous avions besoin», ajoutait Thomas Léger.

92133896_645716769342809_1665234235989950464_o

Il faut espérer que les personnes du secteur auront apprécié cette démarche de solidarité et l’entrain des volontaires de la Plaine, qui n’ont pas compté leurs heures pour être efficace et productif. Tout comme Thomas Léger qui a souhaité se mettre au service, entre autre, des soignants, et qui n’a pas hésité à se transformer en livreur, pour apporter ici-et-là la matière première puis récupérer la production pour la distribuer.

Pour mémoire, la «blockchain» de l’anglicisme qu’on peut traduire en français par «chaîne de blocs», est une technologie qui a déjà une décennie et permettant le stockage et la transmission d’informations ou de transactions, partagée entre plusieurs utilisateurs, à travers le réseau blockchain. C’est également la cryptomonnaie ou cybermonnaie (Bitcoin), qui prend de l’ampleur puisque des enseignes comme Boulanger, Décathlon, Conforama, Maison du Monde, Intersport, Norauto, Sophora…, utilisent ce moyen de paiement à travers une plateforme spécialisée. Les ambitions de la «Blockchain Valley Vittel» est de devenir la Silicon Valley… vosgienne dans cette technologie numérique.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.