Search
lundi 25 mai 2020
  • :
  • :

Faits divers : le distributeur de billets à la Poste de Contrexéville arraché du mur

image_pdfimage_print

Certains résidents contrexévillois du centre-ville, ont dû être réveillés cette nuit de jeudi à vendredi, aux alentours de 3 h 30, par un impressionnant bruit de déflagration. Cette détonation provenait du bureau de Poste (situe rue du Shah de Perse) dont le distributeur de billets de banque a été littéralement arraché du mur (contre le montre les photos). Des le petit matin, les gendarmes de la brigade de la communauté de Vittel-Contrexéville étaient sur place, ainsi les services de l’identification criminelle pour effectuer les premières constations et procéder au relevé d’indices.

Puis dans les premières heures de la matinée, la direction de l’établissement postale se rendait sur les lieux et ne pouvait que constater les saisissants dégâts, à savoir les vitres du rez-de-chaussée qui ont explosé sous le choc de la déflagration. C’est dire que le ou les malfrats n’y sont pas allés de mains mortes, au regard des débris éparpillés ici-et-là, dont des éclats ont même atterri de l’autre côté de la rue. D’après quelques informations glanées auprès des forces de l’ordre «Ils ont probablement utilisé un l’explosif…». Il était trop tôt pour évaluer la somme volée, mais une chose est certaine, le montant du préjudice risque d’être considérable.

Le maire, Luc Gerecke, s’est également rendu sur place car la municipalité est propriétaire des murs. «En tant que bailleur, je vais porter plainte auprès de la gendarmerie car je dois m’assurer de la sécurité des locataires, puis ouvrir un dossier pour les assurances. Car d’après ce que je constate, la violence de l’explosion pourrait avoir des conséquences sur les fondations du bâtiment. De plus l’association «La Toupie» devait prochainement déménager et investir le premier étage de l’immeuble. Ça tombe mal pour eux…»

Durant la matinée, les gendarmes ont effectué, entre autre, à une enquête de voisinage pour recueillir le maximum d’informations. Quant quelques riverains qui se rendaient au bureau de Poste, fermé pour la circonstance, ils étaient fortement surpris. «C’est la deuxième fois que ça arrivé à Contrex, car ils ont déjà essayé auprès de la banque Kolb au mois d’avril, sans toutefois y parvenir…».

Pour l’heure l’enquête est encours.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.