Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

Vosges : Réagir face aux violences intrafamiliales en période de confinement ! Communiqué de la préfecture des Vosges

image_pdfimage_print

téléchargement

Le contexte particulier de confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de Covid-19, constitue malheureusement un terreau favorable aux violences conjugales et intrafamiliales : la promiscuité, les tensions, l’anxiété peuvent y concourir. Le Gouvernement y est particulièrement vigilant et pleinement mobilisé.

Dès le début de la période de confinement, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations a déployé un plan pour protéger les victimes de violences conjugales, annoncé le lundi 16 mars, en lien avec les différents ministères concernés.

Ce plan se décline concrètement selon les mesures suivantes, à destination des victimes ou témoins de violences intrafamiliales.

Pour vous-mêmes ou pour vos proches, vos voisines ou voisins, victimes de violences physiques, sexuelles ou psychologiques au sein du foyer familial, les moyens nationaux d’alerte et d’intervention en cas de violences intrafamiliales sont là pour vous :

  • En cas d’urgence, nécessitant une intervention, appelez le 17 ou le 114 par SMS si vous ne pouvez parler ;
  • Pour obtenir des informations ou signaler depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur (en cliquant sur l’icône signalement en haut à droite, vous arrivez sur le tchat), de manière anonyme, par écrit et en direct, à un policier ou un gendarme spécialement formé, le portail de signalement des violences sexuelles et sexistes est opérationnel 24/24h, 7/7j (traces effaçables de l’historique de navigation) : https://arretonslesviolences.gouv.fr
  • Vous pouvez aussi vous rendre en pharmacie, les personnels d’officines pourront contacter directement le 17 ou vous fournir des documents utiles

Pour échanger avec un professionnel qui soit à votre écoute et vous accompagne, Contactez le 3919,

Du lundi au vendredi de 9 h à 19 h (aucune trace sur le relevé téléphonique)

  • En cas de situation d’enfant en danger, appelez le 119, numéro anonyme et gratuit 24h/24, 7j/7 (aucune trace sur le relevé téléphonique)
  • Si vous avez besoin d’un hébergement d’urgence, contactez le 115 qui fonctionne 24h/24 et 7J/7

Vous pouvez porter plainte au commissariat ou en gendarmerie.

Dans les Vosges, vous pouvez contacter par téléphone ou par courriel ces associations qui sont près de chez vous, pour vous accompagner

CIDFF 88 (juridique ou social) : du lundi au vendredi de 9 h à 16 h au 03 29 35 49 15 ou : contact@cidff88.com

SELIA Association (Saint-Dié des Vosges) 03 29 58 91 10

FNACAV (pour les auteurs de violences) tous les jours de 9 h à 19 h au 08 019 019 11




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.