Search
dimanche 25 oct 2020
  • :
  • :

Coronavirus : transfert de vingt patients du Grand Est vers les hôpitaux de l’Ouest Communiqué de l'ARS et de la Préfecture de Région

image_pdfimage_print

Depuis plusieurs semaines l’ARS Grand Est organise avec l’ensemble des partenaires de santé publiques et privés de la région la prise en charge des patients dans une crise sanitaire sans précédent.

  • Ainsi plus de 1000 lits en réanimation sont ce jour opérationnels, soit plus 130 % de lits supplémentaires ont été organisés ces derniers jours,
  • Chaque jour près de 30 transferts entre les établissements de la région, en inter-régional avec le soutien des forces armées et en transfrontaliers grâce à la mobilisation des pays voisins.

Ce jour, un train sanitaire, réalise le premier transport ferroviaire de patients atteints de Covid-19 depuis Strasbourg vers les établissements de santé des Pays de la Loire.

Ce train sanitaire permet le transfert de 20 patients hospitalisés dans les établissements de santé du Bas-Rhin et du Haut-Rhin en réanimation dans la région Grand Est vers les établissements de santé d’Angers, de Nantes, du Mans et de la Roche-sur-Yon.

Les équipes médicales armant le train proviennent des CHU de Nantes, d’Angers, et d’établissements de l’APHP en Île-de-France. La manœuvre est coordonnée par le SAMU de Paris.

En plus des équipes médicales réparties dans chaque wagon accueillant des patients, le train embarque des personnels des SAMU, des personnels d’associations agréées de sécurité civile et des personnels du groupe SNCF.

Concernant l’agencement des équipements médicaux, des brancards adaptés sont fixés aux dossiers des sièges en salle basse des wagons, avec l’ensemble du matériel de monitorage à disposition. Ces techniques ont été testées et validées lors de précédents exercices.

Les patients bénéficiant de ces transferts ont été identifiés par les médecins réanimateurs qui les prenaient en charge dans nos établissements par des professionnels de santé (SAMU et établissements de prise en charge), C’est sur une proposition du SAMU de Paris que la Direction Générale de la Santé a pris l’attache de l’ensemble des parties prenantes (SAMU, SNCF, …) pour mettre en œuvre ce dispositif sans précédent.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.