Search
jeudi 9 juil 2020
  • :
  • :

Vosges : signature d’une convention entre la Préfecture, le SDIS et l’association VISOV Communiqué

image_pdfimage_print

Sans-titre-800x383 (Medium)

Ce vendredi 14 février, une convention a été signée entre l’association des volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel (VISOV), le service départemental d’intervention et de secours et la préfecture des Vosges.

Au cours de ces derniers mois, la population française a été confrontée à de nombreux événements nécessitant l’intervention des forces de sécurité civile, qu’il s’agisse d’attentats terroristes perpétrés sur le territoire ou de crises majeures, comme en janvier dernier lors des inondations dans l’Aude et les Pyrénées Orientales. Lors de ces catastrophes, qui ont nécessité la mise en œuvre de mesures de protection et de secours aux populations, de nombreuses informations ont circulé sur les réseaux sociaux, parfois même avant la connaissance avérée des faits par les services de secours. Or le recueil d’informations le plus en amont possible, voire simultanément à la survenance des faits, revêt une dimension stratégique pour un gestionnaire de crise et plus particulièrement lors de l’ouverture d’un centre opérationnel départemental.

Chaque année dans les Vosges, à l’occasion de crises de sécurité civile (chutes de neige importantes, épisodes météorologiques, accidents…), le Préfet, en tant que directeur des opérations, coordonne l’action de la chaîne de secours et dirige le centre opérationnel départemental. La communication de crise est dans ce contexte un enjeu fort pour la préfecture et le SDIS. Si les vecteurs institutionnels et médiatiques traditionnels sont indispensables, la communication de crise ne peut désormais plus se concevoir sans les réseaux sociaux. En ce sens, l’association des volontaires internationaux en soutien opérationnel virtuel (VISOV) exerce une veille sur les réseaux sociaux qui permet d’accéder à l’information en temps réel afin de venir en aide à la population et contribue à la compréhension de l’événement pour le vérifier, le corriger ou parfois couper court à des rumeurs.

Ainsi le dispositif VISOV, peut contribuer à sauver des vies par une omniprésence sur les réseaux sociaux et un relais efficace des messages de prévention.

Pourquoi utiliser les médias sociaux en gestion d’urgence?

  • Replacer le citoyen acteur de la sécurité civile et de sa sécurité.
  • Accéder plus rapidement à l’information en temps réel.
  • Contribuer à sauver des vies (géolocalisation, messages de prévention, accélération des recherches, détection personnes sinistrées/disparues…).
  • Aider et orienter à la fois les autorités de protection/sécurité civile et les citoyens en difficulté ou en panique.
  • Relayer la communication des autorités publiques.
  • Avoir une meilleure compréhension de l’événement.
  • Vérifier, corriger l’événement et couper court aux rumeurs.
  • Dialoguer et collaborer avec les citoyens.
  • Disposer en amont et pendant l’événement de relais/alliés sérieux et fidèles.
  • Faire prendre conscience au citoyen qu’il peut être acteur de sa propre sécurité et le sensibiliser à aider toute personne.

L’association VISOV

Les 3 principales missions de VISOV

VISOV est une association de médias sociaux en gestion d’urgence. Les principales missions de cette association sont de :

  • collecter des informations publiées sur le web dans un classeur collaboratif ;
  • cartographier les événements;
  • diffuser des messages de prévention sur les médias sociaux.

Les volontaires de l’association ont notamment pour mission, en cas de crise, de rechercher l’information transmise par les citoyens via les réseaux sociaux et d’en soumettre une synthèse au gestionnaire de crise. Ceci permet de bénéficier d’une source d’information abondante et vérifiée par les volontaires. Ils peuvent de plus diffuser les messages institutionnels et interagir directement avec les internautes afin de limiter ou d’éviter la propagation de rumeurs. À ce jour, l’association VISOV a signé une convention avec 80 organismes et administrations dont le Centre Opérationnel de Gestion Interministérielle de Crise, le centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, la cellule ministérielle de veille opérationnelle et d’alerte du ministère de la Transition écologique et solidaire, 4 zones de défense et de sécurité, de nombreuses Préfectures et Collectivités Territoriales et de nombreux SDIS. Elle est régulièrement activée depuis 2013 (7 fois en 2019) et notamment sur l’ensemble des crises majeures qu’a connues le territoire national depuis lors (ensemble des attentats, ouragans Irma et Maria, tempête de neige, diverses vigilances météo rouges, séisme en Ardèche). Elle a acquis une grande expérience des situations de crise.

La mise en œuvre de la convention

Le dispositif pourra être utilisé à tout moment lors de la crise à la demande de la préfecture ou du SDIS. Son assistance permettra de disposer de compléments d’information mais également de diffuser encore plus largement nos différents messages de prévention. Lors d’un événement majeur de sécurité civile, l’association est amenée à activer une équipe de soutien opérationnel virtuel, à la demande des autorités avec lesquelles elle conventionne, et à effectuer une veille des médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, Periscope…) afin de :

  • récupérer de l’information: localisation et dimensionnement de l’événement grâce à des photos, vidéos et témoignages, repérage et vérification des rumeurs en cours
  • diffuser de l’information : diffusion de messages de prévention en amont et pendant l’événement, partage de consignes et de messages d’alerte et d’information des autorités.

Ces informations sont ensuite compilées dans un document et une cartographie collaborative en ligne, mis à disposition des autorités.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.