Search
samedi 24 oct 2020
  • :
  • :

Vittel : «Vittel renouveau 2020» veut être attentif à la problématique de l’eau

image_pdfimage_print

Le collectif «eau 88» veut faire à nouveau parler de lui, en organisant ce mercredi 19 février, une réunion publique au Palais des congrès de Vittel, alors que le préfet des Vosges, Pierre Ory, a décidé de l’abandon du projet de pipeline sur le territoire de Valfroicourt. Qu’un protocole d’engagement volontaire des acteurs privés et publics pour la restauration quantitative des aquifères du secteur de Vittel a été signé le 16 janvier 2020.

Jusque-là ignoré, quelle ne fut pas notre surprise de recevoir un communiqué de presse, le lundi 17 février, de la liste de Didier Forquignon «Vittel, renouveau 2020», dont voici la teneur ci-après :

«Le sujet de l’eau à Vittel nous tient beaucoup à cœur, nous tenons à partager avec nos concitoyens notre conception d’une gestion harmonieuse de ce bien commun. L’eau, à Vittel comme chez nos voisins de la Communauté de Communes, est une histoire ancienne dans laquelle tous les acteurs présents ont intérêt à œuvrer ensemble pour qu’elle se perpétue. Les municipalités doivent être le médiateur qui protège le bien commun pour les générations futures tout en tenant compte des impératifs économiques des acteurs actuels.

Vittel Renouveau 2020 veut concilier ces objectifs, qui en fait n’en forment qu’un seul, car il serait tout aussi inenvisageable que notre lieu de vie soit privé d’eau ou d’activité économique dont les conséquences seraient les mêmes : la désertification.

Vittel Renouveau 2020 va gérer ce dossier avec détermination, en surveillant les actions des différents acteurs du territoire car une délégation sans contrôle n’est qu’une abdication dissimulée, mais aussi avec bienveillance, ne l’oublions pas, nos intérêts sont communs.»

Visiblement, l’eau de Vittel, est devenu un argument électoral pour certains, et si l’intention est fort louable, attention de ne pas faire de vaines promesses, car dans ce dossier délicat, l’Etat par l’intermédiaire de son Préfet, aura toujours le dernier mot. Mais certes, restons vigilants !

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.