Search
lundi 28 sept 2020
  • :
  • :

Mirecourt : Ravenel labellisé «droits des usagers de la santé»

image_pdfimage_print

Le label «droits des usagers de la santé» existe depuis 2011, et dépend directement du Ministère de la santé et des solidarités. Il est décliné et mis en œuvre par les directions régionales des Agences Régionales de Santé (ARS). La remise de ce label est donc régionale, et dans le cas du centre hospitalier de Ravenel, il concerne l’ensemble de la région Grand Est. C’est pour marquer encore plus cet ancrage dans le respect des droits des usagers que cette remise a été effectuée par le Directeur régional de l’ARS, lors d’une réunion plénière de la Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie (CRSA). C’est dans ce cadre là que le centre hospitalier de Ravenel (spécialisé en psychiatrie), s’est vu décerner ce label régional 2019 «Droits des usagers de la santé», pour l’ensemble du travail de l’équipe spécifique du service «Relations avec les usagers», dont le cadre responsable est aussi le président de la commission des usagers (CDU).

L’inauguration officielle de ce label, a eu lieu dans les locaux de l’hôpital, le vendredi 13 décembre 2019. Elle s’est effectuée en présence de Brigitte Bouland, la directrice de site et représentant Gilles Barou ( le directeur général), de Marilyna Vantini, directrice des soins et de la qualité, du docteur Nathalie Morlier-Gandelet, présidente de la CME, de Nathalie Babouhot, vice-présidente du Département et représentante du conseil de surveillance de l’hôpital, puis des représentants des usagers membres de la commission des usagers et du conseil de surveillance, ainsi qu’un petit nombre de personnels. Sans oublier, l’équipe du service «Relations avec les usagers», de la direction des soins et de la qualité que sont les infirmières, Adeline Vert, Marie-Caroline Matry, Hélène Bodez infirmières, de la secrétaire Brigitte Gallauziaux, et du cadre de santé responsable du service, Hervé Boyer.

Depuis quelques années, le CH Ravenel a fait le choix d’intégrer dans ses priorités institutionnelles, une véritable politique construite, écrite et validée concernant le respect et l’information quant aux droits des usagers et de leurs familles. Celle-ci s’inscrit dans une volonté de développer la bientraitance et s’intègre dans une constante amélioration de la qualité des soins. Il faut bien prendre en compte le fait que cette notion de bientraitance ne peut et ne doit se limiter à la seule absence de maltraitance, mais se situer dans une démarche volontariste et active de promotion et de mise en œuvre d’actions au quotidien. Travailler en coopération, non seulement avec tous les professionnels, mais aussi avec les usagers et leurs représentants, est un impératif catégorique et doit être le plus développé possible. En effet, pour améliorer la qualité des soins, il convient d’établir un climat de confiance avec les usagers, leurs familles et leurs proches. C’est dans cette logique qu’a été créé le service spécifique «relations avec les usagers», entièrement dévolu à cette politique. Ce service est sous la responsabilité directe de la direction des soins et travaille en étroite collaboration avec le service qualité de l’hôpital, ainsi que le service juridique.

A ce propos, il convient de citer une remarque indiquée par les contrôleurs de lieux de privation de liberté, après leur visite d’avril 2018, concernant les droits des patients : «Les patients sont globalement bien informés de leur situation, de leurs droits et des voies de recours grâce à une équipe d’infirmier(e)s référent(e)s et formé(e)s à la problématique des droits des patients.»

Cependant, une recommandation a été formulée : «L’information des patients sur leurs droits n’est pas suffisamment et complètement réalisée par l’équipe infirmière dédiée à cette activité, absente la nuit, le week-end et les jours fériés. Une formation doit être réalisée pour l’ensemble du personnel soignant, amené à les suppléer, afin que l’information puisse avoir lieu tout au long de l’hospitalisation.» C’est pourquoi, dans une volonté constante d’améliorer les pratiques, une demi-journée de formation spécifique a été mise en œuvre depuis fin 2018, et s’est déployée en 2019. Elle a vocation à être pérennisée en 2020. Son contenu a été co-construit par la direction des soins, le service juridique et le service relations avec les usagers. A ce jour, neuf sessions de cette formation ont déjà eu lieu, une dixième est programmée. Tous les pôles de soins de l’hôpital auront pu en bénéficier. Il a été décidé de continuer en 2020, afin que le maximum de personnels puisse être formé à cette question des droits des usagers.

Au-delà des recommandations émises par les contrôleurs, ils indiquaient dans la conclusion de leur rapport, qu’au travers de leurs échanges avec tous les agents rencontrés, les contrôleurs ont ressenti leur investissement personnel et une bienveillance certaine à l’égard des patients. Mais, rien n’est jamais acquis et c’est la raison pour laquelle le CH Ravenel, la direction des soins, les services qualité et juridique puis le service relations avec les usagers s’attachent, au jour le jour, à pérenniser et à développer une culture et des actions directement axées sur le renforcement de la bientraitance au quotidien.

Ce label régional honore l’établissement, et l’oblige à toujours continuer dans cette dynamique au service des usagers et de leurs familles.

Alain Buffe et Hervé Boyer (cadre de santé)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.