Search
lundi 19 oct 2020
  • :
  • :

Contrexéville : Jean-Louis Duvergey prend une retraite bien méritée

image_pdfimage_print

Jean-Louis Duvergey aura passé une grande partie de sa vie au service du sport, et en particulier du judo dont il fut un grand adepte à la fois sur le tatami comme pratiquant (dès 1968) et enseignant, puisqu’il est 4e dan (qu’il a obtenu en 1987), et en dehors des dojos, car il est à ce jour président de la ligue Grand Est (depuis 2016), après avoir était président de la ligue Lorraine, et du dojo vosgien qui a connu ses heures de gloire sous sa présidence, puis président interrégional de judo pour le programme européen.

C’est en 2006 que Jean-Louis Duvergey succède à Gilou Salvini à la direction de l’OMS (office municipal des sports). Ce même Gilou qui fut aussi son professeur de judo. C’est entouré de ses proches, de ses amis, de ses collègues thermaux (Contrexéville et Vittel), de présidents d’association sportive, des élus locaux dont le maire contrexévillois, Luc Gerecke, et son homologue vittellois, Franck Perry, du député Jean-Jacques Gaultier, de la présidente de l’OMS, Marie-Edith Morel, que Jean-Louis a tiré se révérence professionnelle. Mais nul doute qu’on le retrouvera rapidement dans les parages, comme visiteur et/ou spectateur, voire bénévole, car les deux cités thermales ont de grands projets pour les Jeux Olympiques de 2024, et son expérience sera forcément un plus…

Jean-Louis n’a pas manqué de remercier tout le monde avant de trinquer avec chacun. C’est désormais, Farid Bouaoune qui lui a succédé à la direction de l’OMS depuis le 1er décembre 2019.

Alain Buffe




Une réaction sur “Contrexéville : Jean-Louis Duvergey prend une retraite bien méritée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.