Search
samedi 24 oct 2020
  • :
  • :

Contrexéville : la pâtisserie victorieuse «Le Contrexéville» sur le point d’être commercialisée Le lauréat du concours, Emmanuel Humblot, a détaillé la réalisation de son baba du roi Stanislas aux mirabelles et myrtilles.

image_pdfimage_print

Lors de la 5e édition de la fête de l’Automne, la municipalité et le lycée des métiers de Contrexéville avaient organisé un concours inédit de pâtisserie, avec pour objectif de réaliser un gâteau typique et identifiable à la Ville, puis qui serait commercialisé par les professionnels locaux (pâtissier, restaurant, grand surface…). Un événement placé sous le parrainage du MOF (meilleur ouvrier de France) pâtissier-confiseur, le chef Jonathan Mougel. Dans la catégorie professionnelle, ce fut Emmanuel Humblot, professeur de pâtisserie au lycée Stanislas de Villers-lès-Nancy, qui remporta l’épreuve avec son baba du roi Stanislas aux mirabelles et aux myrtilles qui sera baptisé «Le Contrexéville».

Jeudi dernier (14 novembre) au lycée des métiers, c’était les retrouvailles avec le lauréat Emmanuel Humblot, qui était assisté dans sa tâche par le lauréat des apprenants, Timothé Schiltz du lycée contrexévillois, puis le parrain Jonathan Mougel, pour la réalisation étape par étape du fameux baba victorieux. C’est devant le maire Luc Gerecke, l’élu Pascal Millot, l’organisatrice Frédérique Perru, l’une des responsables du lycée, Marylène Brule, ainsi que des professeurs, les pâtissiers locaux, les restaurateurs, les responsables pâtissiers des grandes surfaces, et la presse…, qu’Emmanuel Humblot détaillait les ingrédients et le déroulé de sa recette jusqu’à la finition, et surtout la dégustation. «J’ai voulu utiliser des fruits du terroir lorrain pour ce dessert qui associe avec élégance, la mirabelle fruit d’or régional et la myrtille fruit emblématique des Vosges. La base de ce gâteau revisité a un lien avec Contrexéville puisque le baba a été crée pour Stanislas Leszczynski, alors duc de Lorraine. J’ai également créé un dessert qui se veut léger, fruité qui intègre l’image diététique et sportive de la ville de Contrexéville», avait déclaré Emmanuel Humblot.

Emmanuel Humblot (à gauche) et le MOF Jonathan Mougel.

Emmanuel Humblot (à gauche) et le MOF Jonathan Mougel.

Chaque professionnel local obtenait la fiche technique complète pour pouvoir reproduire «Le Contrexéville», voire le décliner. Cette pâtisserie devrait prochainement garnir les étals des boulangeries-pâtisseries et grandes surfaces, puis figurer sur les cartes des restaurants qui resteront ouverts pendant la saison hivernale.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.