Search
mercredi 21 août 2019
  • :
  • :

Neufchâteau : à la découverte de la manufacture Adam Dans le cadre de la semaine de l'artisanat.

image_pdfimage_print

IMG_20190604_110639-min

Ce mardi 4 juin, Christophe Richard, président de la chambre des métiers et de l’artisanat des Vosges, était accompagné de Jean-Charles Mathiot, directeur et secrétaire général par intérim, puis d’Emilie Florentin, conseillère économique du territoire Plaine des Vosges, pour visiter la manufacture Adam, dans le cadre de la semaine de l’artisanat. L’occasion de dévoiler les chiffres de l’artisanat dans les Vosges.

 Au 31 décembre 2018, on dénombrait 9 378 entreprises artisanales dans le département, dont les trois quarts implantées en milieu rural. 939 nouvelles entités se sont immatriculées sur l’année 2018. L’artisanat s’est accru de 5 % sur cette même année, soit 399 entreprises de plus par rapport à 2017. Les effectifs augmentent chaque année depuis dix ans. Ce sont 350 métiers qui se répartissent dans sept grands secteurs d’activités : alimentation, autres fabrications, bâtiment, bois ameublement, transport-réparation-services, textile-habillement, travail des métaux.

Tout les cantons vosgiens ont gagné des entreprises en 2018, et on peut noter une densité artisanale moyenne de 24,2 artisans pour 1 000 habitants. Sur Neufchâteau, la croissance est la plus forte avec 29 %, tout comme à Gérardmer. Les densités les plus faibles se trouvant sur Charmes avec 20,03 % et Épinal 20,63 %. Le président de la Chambre de métier confirmait que 40,5 % des chefs d’entreprises, ont cinquante ans et plus, et qu’il allait falloir faire attention à la reprise des établissements. L’artisanat vosgien est particulièrement actif dans la formation des jeunes avec 1 432 apprentis formés au 31 décembre 2018.

La menuiserie ébénisterie Adam est particulièrement dans le créneau artisanal défendu par la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Quelques dates clés de l’entreprise :

– 1947, l’entreprise est créée par René Adam

– 1978, François-Régis, fils de René Adam rejoint l’entreprise

– 1981, la Sarl Adam et fils est créée

– 1992, reprise par François-Régis Adam

– 27 juillet 2014, un violent incendie ravage les locaux

– 2015, l’entreprise renaît de ses cendres avec la création de la SAS Manufacture François-Régis Adam.

– 2016, construction d’un nouveau bâtiment aux normes RT2012

François-Régis Adam, titulaire au départ d’un BEP en dessin industriel, a appris toutes les techniques du métier au fur et à mesure de son parcours dans l’entreprise. Quant à Stéphanie Adam, sa conjointe associée depuis 2014, est titulaire d’un diplôme de niveau bac + 3 et travaille sur la performance globale de l’entreprise, la prospection client, puis la construction d’une stratégie commerciale.

«Nous employons dix salariés et l’ambiance y est très familiale. Les relations humaines sont au cœur de la manufacture», soulignait Stéphanie. Ils réalisent du mobilier d’agencement haut de gamme, principalement pour les hôtels restaurants, boutiques et showroom, bureaux, sièges sociaux et auditorium, mais aussi pour quelques particuliers. Lors de la visite, le personnel concevait un bureau noir brillant devant partir pour les États-Unis. Pour 2018, le chiffre d’affaire de SAS Manufacture Adam était de 900 000 euros.

D. S.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.