Search
dimanche 16 juin 2019
  • :
  • :

Contrexéville : la Ville a lancé son projet de réaménagement paysager

image_pdfimage_print

Dans le cadre de son projet global de réaménagement paysager entrepris pas la Ville, la municipalité avait demandé un diagnostic en 2016, auprès du bureau d’étude «Feuillages» et d’Anne Colnot, ingénieure forestière spécialisée en arboriculture et experte conseil, et il est sorti de cette étude qu’il fallait couper un bon d’arbres malade ou en passe de l’être rapidement, notamment les tilleuls. «Nous avons une masse colossale d’arbres en ville, bien plus élevé que dans certaine commune, et cela représentait un danger par endroit», expliquait le maire, Luc Gerecke. «Rien qu’autour de la mairie et à proximité de celle-ci, il y a 146 arbres», ajoutait la directrice du service technique, Laurence Cretenoy. Donc un plan d’action a été lancé et présenté à la commission travaux du 27 mars, qui l’a accepté.

Cela n’aura pas échappé aux Contrexévillois, que devant l’hôtel de Ville, les sept tilleuls ont donc été coupés, tout comme les dix qui étaient devant la cour d’honneur, ainsi que le petit muret qui s’effritait puis s’effondrait de plus en plus, et qui datait quand même de 1935. «A la base, on voulait en laisser quatre, mais on s’est aperçu qu’il était aussi mal en point et qu’avec les travaux cela aurait touché les racines. C’était une question de semaines pour qu’ils tombent aussi malade et qu’ils faillent les couper également. D’ailleurs lors de la visite du jury des villes et villages fleuris, ils nous avaient suggérer entre autre, de libérer la façade de la mairie, ce qui nous a conforté dans cette décision», précisait le responsable de centre technique, Eric Caro.

Force est de constater, que l’on peut enfin voir le devant de la mairie, tout comme la cour d’honneur, le mini-golf, la galerie thermale…, et que c’est bien plus agréable d’avoir cette vue dégagée. Et pour ceux qui portent déjà des critiques infondées sans savoir ce qui va remplacer les arbres, ils vont être surpris car la finalité s’annonce des plus prometteuses. «Nous allons planter des fleurissement avec des massifs pleine terre, un arrosage automatique, des potelets, des candélabres avec des éclairages Led… Tout a été réalisé en régie, et le budget total est d’environ 5 000 euros», expliquait de concert l’édile, et les responsables des services techniques, Laurence Cretenoy et Eric Caro. Les travaux devraient être terminés pour la fin du mois de juin. Un atout supplémentaire à la labellisation de «Centre-bourg» qui sera signée avec le préfet des Vosges, Pierre Ory, le 4 juillet prochain.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.