Search
vendredi 19 avr 2019
  • :
  • :

Vittel et Contrexéville : dans les arcanes de la politique étrangère avec Bernard Bajolet

image_pdfimage_print

Invité d’honneur de Frédérique Volot et Gilles Laporte dans le cadre des dîners littéraires, Bernard Bajolet a captivé ses lecteurs et son auditoire. Diplomate qui obtiendra la confiance de quatre présidents de la République (François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande), ce dernier enchaîne les postes d’ambassadeur à Amman, Sarajevo, Bagdad, Alger et Kaboul, avant de devenir le patron de la DGSE (contre espionnage français). Un parcours, des souvenirs et des «aventures» qui ont de quoi alimenter son ouvrage mémoire «Le soleil ne se lève plus à l’Est». Livre qu’il a dédicacé vendredi 29 mars, à la Maison de la presse de Vittel, où il a pu se rendre compte que nombreux étaient les lecteurs qui se sont pris de passion pour ses écrits.

Après la séance de dédicace vittellois, direction Contrexéville où Bernard Bajolet était attendu sur la scène du casino pour une conférence. Il était accueilli par le maire Luc Gerecke, mais Bernard Bajolet est un peu chez lui dans la cité thermale car ses parents y sont installés. Pas moins de quatre-vingt personnes étaient présentes dont sa maman, le sous-préfet de Neufchâteau, Benoit Rochas, l’édile vittellois Franck Perry et son premier adjoint, Patrick Floquet. Sa vision de la politique étrangère était passionnante sur le phénomène migratoire, les conflits, l’archéologie, les défis de la France, l’Europe, la géopolitique…, et l’auditoire était suspendu à ses explications. Quelques personnes se sont même hasardées à poser des questions sur le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Algérie… et même Calais.

La soirée s’est terminée à l’Orée du Bois (Norroy) avec un autre public, mais avec le même succès où c’est son livre qui était au cœur du débat, avec l’intervention du maître de cérémonie, Gilles Laporte.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.