Search
mardi 17 sept 2019
  • :
  • :

Neufchâteau : le président François Vannson à la rencontre des maires du canton

image_pdfimage_print
François Vannson, président du Conseil départemental.

François Vannson, président du Conseil départemental.

Le président du Conseil départemental, François Vannson, était en déplacement ce lundi matin, pour rencontre les maires du canton de Neufchâteau afin d’évoquer les projets en cours et à venir. Ce canton de Neufchâteau, tel qu’il a été défini par le décret du 27 février 2014 portant délimitation des nouveaux cantons, compte quarante-sept communes. Il rassemble les vingt-et-un communes de l’ancien canton de Coussey, puis les vingt-cinq communes de l’ancien canton de Neufchâteau et la commune de Rouvres-la-Chétive, qui faisait partie de l’ancien canton de Châtenois.

Le principal grand axe de cette matinée, était l’appui aux territoires et les différentes aides apportées. Ainsi, il était énoncé pour chaque village, les différentes subventions accordées depuis 2015, avant de donner la parole à chaque maire présent pouvant ainsi s’exprimer sur ses futurs besoins et/ou projets.

Mireille Kozic-Régent, maire d’Attignéville, qui a beaucoup de projets déjà réalisé et à venir, remerciait le Conseil départemental, sans qui, tous les projets ne pourraient pas voir le jour. Un son de cloche qui reviendra tout au long du tour de table. Régis Raoul, maire de Bazoilles-sur-Meuse, s’adressait au président, suite à une inquiétude sur la sécurité à proximité de la scierie Renaut (rue de Fréville) et de la vitesse trop élevée. «La question va être étudié par Didier Declercq, directeur général adjoint en charge du pôle développement du territoire, tout comme la demande de pose de radar pédagogique à Landaville.» Daniel Coince, élu de Domrémy remerciait également le département pour la plantation des arbres sur l’axe Domrémy-Coussey et sur le futur projet de restructuration du site de Jeanne d’Arc. Il était satisfait d’être régulièrement consulté. «Vous êtes le premier concerné Monsieur Coince», lui rétorquait François Vannson.

Sur Grand, second site du canton, une grosse impasse du côté de l’amphithéâtre et de ses gradins suite à la faillite de l’entreprise. «Nous étudions le dossier de très très prêt, et nous avançons avec prudence», précisait le Président

Du coté de Liffol-le-Grand, le maire Cyril Vidot, alertait le «patron» départemental sur un problème d’actualité, à savoir la fermeture du bureau de Poste. Le conseil municipal a obtenu un rendez-vous la semaine prochaine avec un responsable. François Vannson va apporter son soutien dans ce dossier. «Il se passe beaucoup de choses à Liffol-le-Grand, pour garder son siège dans la commune, il faut mener à bien ses projets.»

Jenny Willemin, maire de Martigny-les-Gerbonvaux

Jenny Willemin, maire de Martigny-les-Gerbonvaux

La plus jeune maire des Vosges, Jenny Willemin de Martigny-les-Gerbonvaux, faisait remarquer qu’elle regrettait qu’il soit souvent fastidieux et long pour obtenir une simple réponse de principe, pour savoir si oui ou non, une commune peut entrer dans les clous pour telles ou telles subventions. Le Conseil a pris note de la doléance. Pour de nombreuses communes, la vitesse excessive était soulevée, tout comme des projets identiques de réfection d’église, de voirie, de salle communale…

Une question était soulevée avant que la séance ne soit levée : le devenir de Damblain ? Le Président Vannson ne désirait pas dévoiler le projet très important qui doit voir le jour prochainement, mais affirmait ça bougeait ! «Je ne souhaite pas allé trop vite et je préfère rester dans la confidentialité pour le moment, mais vous en saurez plus dès que j’aurais plus de concret.»

D. S.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.