Search
samedi 24 août 2019
  • :
  • :

Neufchâteau : Nicolas Bonnet passionné par l’histoire néocastrienne

image_pdfimage_print
Nicolas Bonnet.

Nicolas Bonnet.

Nicolas Bonnet, âgé de 36 ans, se passionne pour l’histoire néocastrienne. Un baccalauréat littéraire en poche, il passe deux ans à la faculté de Nancy puis suivi par trois années à Chambéry, où il obtient un master avant de revenir dans sa ville natale.

Le jeune homme a exercé pendant deux ans à la maison natale de Jeanne d’Arc, puis pendant quatre ans comme facteur dans une trentaine de villages de l’Ouest vosgien.

Depuis trois ans, il officie désormais à l’office de l’Ouest Vosgien comme guide pour de nombreuses visites. Il est d’ailleurs à l’origine de la visite du cimetière, la balade Jeanne d’Arc ainsi que celle de la première guerre mondiale. Pour se parfaire, Nicolas passe de nombreuses heures à la bibliothèque municipale, où il lit et recopie tout ce qui concerne les délibérations municipales de notre ville. «Actuellement j’ai lu les journaux de l’Est républicain de 1819 à 1959, soit vingt-huit tomes sur 140 ans. Cela représente environ 10 426 pages, 16 467 délibérations, parmi lesquelles j’en ai répertorié et recopié 3 583.» Tout cela en deux ans, autant dire que Nicolas passe une grande partie de son temps à lire et écrire, environ vingt heures par semaine. A la bibliothèque, il y apprécie tout particulièrement l’odeur du papier ancien et les belles écritures d’époque.

Il a décidé de partager ses recherches avec les internautes en créant sa page Facebook le 21 octobre 2017 «Chroniques du Passé Néocastrien». On y retrouve régulièrement des articles d’époque, des faits divers, des explications sur les choix d’antan, des photographies…

Il est possible de le contacter directement sur sa page, il se fera un plaisirs de vous renseigner sur vos recherches dans le passé.

D. S.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.