Search
mardi 17 sept 2019
  • :
  • :

Clap de fin sur les rencontres du Cinéma avec «Lune de miel» d’Elise Otzenberger Il y avait peut-être plus glamour que la Pologne mais ce n'était pas le projet...

image_pdfimage_print

Le rideau est tombé sur les 23èmes Rencontres du Cinéma de Gérardmer avec la projection du premier film en tant que réalisatrice d’Élise Otzenberger : une «Lune de Miel» peu conventionnelle pour un couple d’origines juives polonaises, Anna et Adam…

Elise Otzenberger

Elise Otzenberger

Rappelons que cette dernière séance venait conclure une série de 18 projections du mardi au vendredi. Une 23ème édition intense, mais quand on aime on ne compte pas, car après une petit sondage lancé au micro par Denis Blum, on aura pu constater que certains passionnés avaient visionné l’ensemble des longs-métrages au programme cette année ! Denis Blum qui en a profité pour remercier l’ensemble des partenaires de l’événement, l’office de tourisme bien entendu, mais aussi les bénévoles de la MCL, les professionnels du Grand Est et leur syndicat, et enfin, last but not least, les spectateurs !

Mais place au cinéma avec ce film inspiré tout simplement de l’expérience de sa réalisatrice qui a savamment romancé la version de base pour en faire ce voyage, celui d’un couple à la recherche de ses origine juives polonaises… Enfin, c’est surtout Anna qui semble concernée par cette quête, elle qui souffre de ne pas savoir et en veut à sa mère pour son mutisme apparent sur la question. Son mari a l’air moins concerné, bien que ce soit son oncle qui ait lancé l’invitation au couple pour la commémoration du 75ème anniversaire de la destruction de la communauté du village natal du grand-père d’Adam. Ce dernier va devoir faire preuve d’une extrême patience pour faire face à l’excitation de sa femme (difficilement supportable on ne va pas se mentir, Judith Chemla impériale en casse-c… XXXL !) et à quelques surprises en cours de route dans une Pologne parfois bien marquée par l’extrême droite. Des surprises, des rencontres, des mots, des silences, Anna ne trouvera pas exactement ce qu’elle sera venue chercher, Adam non plus si tant est que ce dernier soit venu chercher quoique ce soit sinon quelques jours tranquilles, sans leur enfant en bas âge, loin de la capitale parisienne…

«Lune de miel» est donc un film emprunt de pédagogie, agrémenté d’une touche d’humour (même si on peut s’étonner de le voir classé au rayon «comédie» !??!), sur un sujet assez lourd mais qui n’est sans doute pas à mettre entre toutes les mains si vous maîtrisez déjà bien le sujet justement. Les férus d’histoire ne découvriront probablement pas grand chose, le public moins avisé entrera sans doute plus volontiers dans cette Pologne mal connue, dont certains aspects laissent perplexe, mais qu’il ne faudra pas non plus résumer à ces 1 h 30, ce serait dommage. A l’image de ce couple, allez-vous trouver ce que vous serez venu chercher en allant voir « Lune de Miel » ? Tout dépend ce que vous venez chercher en fait !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.