Search
samedi 25 mai 2019
  • :
  • :

Epinal – Une journée de grève et d’action le 19 mars A l'appel des syndicats

image_pdfimage_print

conf-syndicats-manifestation-epinal-CGT

L’intersyndicale des Vosges lance un appel à la mobilisation le 19 mars prochain. La manifestation débutera à 14h devant la préfecture des Vosges.

Le 5 février, à l’appel notamment de la CGT, mais aussi pour la première fois avec la participation de gilets jaunesprès de 300 000 personnes avaient manifesté dans 200 villes, selon les organisateurs, 137 200 d’après le ministère de l’Intérieur.

«Les Unions Départementales appellent dès maintenant à débattre en assemblées générales des moyens d’action à mettre en œuvre pour bloquer le pays, notamment en vue de l’appel des organisations nationales FO, CGT, SOLIDAIRES, UNEF, UNL, à la journée de grève du 19 mars», expliquent les syndicats vosgiens. «Le 19 mars, nous voulons exprimer de manière claire et forte sur le terrain nos analyses, nos revendications, en particulier sur la question des salaires, du service public, la question fiscale, la transition écologique et les retraites», poursuivent-ils.

Les organisations qui appellent à cette journée d’action revendiquent «une hausse immédiate du SMIC à 1800 euros et une augmentation des salaires et pensions, une revalorisation du point d’indice pour les fonctionnaires, une réindexation des salaires, des pensions et des retraites sur le coût de la vie, le retour à la retraite à 60 ans et l’abandon de toute réforme de retraite par points, le retrait des réformes dans la fonction publique, l’abrogation des différentes lois sur le travail…»

«Non à la loi anticasseurs»

Le projet de loi anticasseurs a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale. Les organisations syndicales souhaitent rappeler «que ce projet permet notamment à un préfet de prononcer une interdiction de manifester à l’encontre de toute personne <<à l’égard de laquelle il existe des raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace d’une particulière gravité pour l’ordre public>>. Nous exigeons le retrait immédiat de ce projet de loi liberticide qui vise à empêcher, non pas les actes violents, mais les manifestations, portant ainsi gravement atteinte à la démocratie, eu au droit constitutionnel. Nous exprimons notre solidarité pleine et entière à tous les manifestants blessés et mutilés à vie par des grenades de désencerclement, des tirs de flashballs ou de LBD, dont nous exigeons l’interdiction.»

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.