Search
mardi 19 fév 2019
  • :
  • :

Vittel : marathon de dédicaces pour le prix Goncourt vosgien, Nicolas Mathieu

image_pdfimage_print

En accueillant le lauréat du prix Goncourt 2018, le Spinalo-golbéen Nicolas Mathieu, c’est un joli coup de projecteur pour Marie Morbacher, gérante de la Maison de la presse, nouveau partenaire des dîners littéraires de Gilles Laporte. Autant dire que la librairie vittelloise n’a pas désempli dès son arrivée, car ce n’est pas tous les jours qu’un prix Goncourt, d’autant plus Vosgien, honore de sa présence la cité thermale. C’est à peine s’il a pu se mettre à l’aise, que déjà il était sollicité pour dédicacer son ouvrage «Leurs enfants après eux», mais pas seulement car bon nombre de clients en ont profité pour acheter son premier livre «Aux animaux de la guerre», qui a remporté en 2014, le prix Erckmann-Chatrian. Roman qui fut adapté et réalisé pour la télévision en série de six épisodes de 52 minutes, par Alain Tasma, et diffusées en novembre 2018.

Lors de la séance de dédicace, Nicolas Mathieu, fut d’une grande générosité dans l’écoute, dans la personnalisation des messages, dans l’humour… Mais la journée du premier Goncourt vosgien n’était pas terminée pour autant car il était l’invité d’honneur des dîners littéraires de Gilles Laporte, et pour la circonstance, ce dernier a fait appel Bernard Visse, président du prix Erckmann-Chatrian, pour co-animer la soirée à l’Orée du Bois. Un honneur que Nicolas Mathieu avait déjà connu en 2014. «Quelle différence entre la dernière fois et aujourd’hui», interrogeait le maître de cérémonie ? «La taille de ma chambre qui est bien plus grande», plaisantait le Goncourt, au milieu des quelques cinquante convives. «Quelle fut votre réaction à la proclamation des résultats», demandait Bernard Visse. «De la sidération tout d’abord, puis un sentiment de vertige, mais aussi une grande fierté… et de la fatigue. C’est comme un conte de fée qui m’a apporté une grande satisfaction», répondait Nicolas Mathieu.

Au fur et à mesure du dîner, l’invité répondait au diverses questions, entre les lectures de quelques passages de son œuvre, par Gilles Laporte.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.