Search
mardi 19 fév 2019
  • :
  • :

Les premiers vœux néocastriens pour le sous-préfet Benoit Rochas

image_pdfimage_print

La coutume veut que l’on puisse présenter ses vœux jusqu’au 31 janvier, et ce jeudi soir, le sous-préfet du canton de Neufchâteau, Benoit Rochas, a dévoilé les siens en présence du préfet des Vosges, Pierre Ory, puis du maire et président de la communauté de communes de l’Ouest Vosgien, Simon Leclerc, ainsi que du député, Jean-Jacques Gaultier, devant de nombreux maires, élus municipaux et communautaires, représentants départementaux et régionaux, autorités civiles et militaires. Pour le sous-préfet, la période des vœux s’accompagne de la prise de bonnes résolutions, celles que l’on prend d’année en année et que l’on ne tient pas, à tel point que l’on finit par ne plus en prendre. Toutefois pour l’année 2019, Benoit Rochas propose trois résolutions.

La première est de porter une attention plus soutenue à la diminution de la population dans le territoire. «Peut-être manque t’il un projet de grande ampleur, à l’échelle de l’Ouest Vosgien, de nature à exercer une attractivité plus forte, bien au delà des frontières des Vosges.»

La seconde résolution serait la construction de ce projet, avec les atouts que l’on connaît, un environnement préservé, des infrastructures de transports nombreuses et de qualité, tel qu’un réseau routier en excellent état, une autoroute avec trois échangeurs en 25 km, plusieurs voies ferrées et un aéroport. Le sous-préfet qui a rendu visites à de nombreuses entreprises dans le secteur, s’est dit très étonné d’entendre à de multiples reprises, des dirigeants lui dire avoir énormément de mal à recruter du personnel alors que du coté des demandeurs d’emplois le taux de chômage est de 7,8 %.

Pour remédier à cette aberration, la troisième résolution avec la mise en place d’un comité emploi qui se réunira dès le 11 février, et centré sur la recherche de solutions concrètes concernant le marché de l’emploi.

Pour clore la cérémonie sur une pointe d’humour, Benoit Rochas rappelle que 2019 sera pour lui, le passage à la quarantaine. «Un cap pas simple à franchir…», ironisait le sous-préfet.

D. S.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.