Search
lundi 18 fév 2019
  • :
  • :

«Vittel est en mouvement», comme l’a confirmé le maire Franck Perry

image_pdfimage_print

On avait rarement vu une salle du Moulin aussi bondée pour des vœux du maire, et pour l’occasion, il y avait un invité de marque en la personne du bourgmestre de Badenweiler, Karl Eugen Engler, accompagné de son épouse Rona. Parmi les autres personnalités présentes, il y avait également le sous-préfet de Neufchâteau, Benoit Rochas, les conseillers régionaux Anne-Marie Adam et Yves Séjourné (maire de Mirecourt), les conseillers municipaux et communautaires…, et bien sûr, les anciens maires vittellois, Guy de la Motte Bouloumié, Jean-Claude Millot, Jean-Jacques Gaultier (aujourd’hui député). «J’ai également une pensée pour Hubert Voilquin et sa famille», précisait Franck Perry.

Après un discours d’introduction, plutôt généraliste, le maire Franck Perry rentrait dans le vif du sujet, celui de la Ville. «Notre époque est à la charnière entre deux mondes. Un qui s’étaient, parfois progressivement, parfois brutalement. Et un autre que nous avons le devoir d’imaginer. Cela nous concerne tous, collectivement et individuellement. Pour y parvenir, nous devrons continuer à nous adapter, ce qui ne signifie pas de faire table rase du passé, détruire ce qui fonctionne et/ou renoncer à ce qui fait notre singularité, notre histoire. S’adapter, c’est ne pas subir, ne pas vivre ces mutation comme une contrainte mais comme des opportunités… C’est sur cette conviction que nous devons piloter l’action municipale.»

Vittel en bonne santé financière

Depuis quatre et demi, la commune mène une politique prudente et rigoureuse.

– Pas d’augmentation des taux d’imposition pour 2019 et 2020, et cela depuis onze ans.

– Un niveau d’endettement qui a fortement baissé depuis 2014, avec une diminution de quatre millions à l’horizon 2020.

– Une politique financière rigoureuse, engagée depuis 2014, basée sur la rationalisation et l’optimisation des dépenses de fonctionnement (- 10 % en quatre ans). Action mise en avant par la chambre régionale des comptes lors du dernier rapport de 2018.

– Un cumul de perte de recettes évalue à plus de 5,9 millions d’euros entre 2014 et 2018. «Somme que l’on aurait pu investir ailleurs, par exemple dans la réflexion des rues. Cela aurait été de six kilomètres supplémentaires, refaits à neuf», informait l’édile.

– Apprendre à concevoir une politique financière d’investissement lissée sur le long terme, avec l’affirmation de priorités sans renier les engagements de 2014.

– Apprendre à dire non, lorsqu’avant la Ville était plus généreuse.

– Créer des liens étroits avec les financeurs institutionnels comme le Département ou la Région Grand est, et plus récemment avec la banque des territoires.

– Rendre efficace toutes les missions essentielles de service public (eau potable, assainissement, eaux pluviales).

– Chercher à améliorer tous les indicateurs ou ratio de gestion.

– Asseoir la place de Vittel au sein de l’Ouest Vosgien, du département et de la Région.

Vittel en mouvement

Lors des vœux aux personnels, le maire Franck Perry avait énuméré la liste des projets à venir (notre article du 11 janvier), à savoir le dossier de l’hôtel des Thermes en cours de finalisation, avec un montant de travaux de 20 millions et une quarantaine d’emplois à la clé et un quartier thermal totalement repensé dans les trois à venir. Face à la population présente, il complétait sa présentation sur le devenir des établissements Nice hôtel, le Bellevue, les Colonies dont des arrêtés de péril ont été émis «pour mettre la pression sur les propriétaires», affirmait l’édile. Puis la vente du bâtiment «hydro France» à des investisseurs chinois de Schen Dou (qui étaient présents dans la salle), pour y implanter une champignonnière, un musée du champignon, un espace scientifique en relation avec l’INRIA et le pôle universitaire de Brabois, puis un espace dégustation. Le maire revenait également sur les l’extension des Thermes et les excellents résultats, les pourparlers avec le Club Med, le centre équestre, le projet Solocap… Et dans un autre registre, les actions de connexion pédestres, les prochains rendez-vous sportifs nationaux (cross country, tir à l’arc, l’UNSS de judo), le culturel, l’environnement, le numérique, le patrimoine, le centre bourg…

Le premier magistrat n’a pas été avare en détail et visiblement l’assistance était séduite, en témoignaient les nombreux propos élogieux à l’issue de la cérémonie, et de l’ambiance optimiste qui régnait lors du petit buffet dînatoire.

L’occasion nous sera donné d’y revenir au fur et à mesure de la concrétisation des projets.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evènements à venir

  • 18 février 2019 18 h 30 minMesse à Mirecourt
  • 20 février 2019 9 h 30 minMesse à Poussay
  • 20 février 2019 15 h 30 minMesse à Mirecourt
  • 20 février 2019 18 h 30 minMesse à Mirecourt
  • 21 février 2019 15 h 00 minMesse à Mattaincourt
  • 22 février 2019 9 h 00 minMesse à Mirecourt
AEC v1.0.4

Radio France Bleu Lorraine

Radio France Bleu sud Lorraine

Création de site internet avec Vosges Info