Search
mercredi 20 fév 2019
  • :
  • :

Allô docteur ! C’est pour un rendez-vous…

image_pdfimage_print

Médiphone

Qui ne sait jamais posé la question en prenant un rendez-vous téléphonique avec son médecin traitant, où se trouvait la secrétaire ? Actuellement de plus en plus de sociétés ont recours à des plates-formes situées à l’étranger, pour la gestion de ce genre de contact.

La société Médiphone, créée en 1989 par Catherine Petitjean, va célébrer cette année ses trente ans d’existence, et se trouve bien implantée dans la cité des Goncourt. Après le décès de la fondatrice 2015, les enfants Christelle et Florent ont repris le flambeau. Florent qui est le fondateur de l’entreprise néocastrienne Eurotelcom, spécialisé en informatique, décide de fusionner avec l’entreprise de sa sœur qui avait repris l’activité familiale. Il en résulte une entité multi-service qui va de la réparation informatique sur place où à domicile, un espace cyber-net, la réalisation de travaux de bureautique.

Mais intéressons nous à Médiphone qui prend les rendez-vous de cinquante médecins et spécialistes, mais pas que, car des avocats et des comptables font également partie de leur clientèle qui s’étend sur l’ensemble du territoire national. Maude, Juliette, Eléonore et Charlotte sont les charmantes jeunes femmes qui traitent les appels, entre 800 et 1 000 par jour, avec un pic le lundi matin dès la prise de service.

Dans une époque où l’on veut tout immédiatement, ces secrétaires confirment que les «patients» appellent de plus en plus souvent, pour avoir un rendez-vous dans les minutes qui suivent, ce qui est pratiquement impossible. C’est là que l’on se rend compte que cette profession est difficile, avec 50 % des clients insatisfaits et désagréables, impolis qui vont même jusqu’à  insulter avant de raccrocher sèchement. C’est pour cela que le personnel de cette équipe préfère rester dans l’anonymat, tout en étant patiente et faisant preuve d’une grande maîtrise de soi.

Mais cette profession n’a pas que des mauvais côtés, car il ne se passe pas une journée sans qu’il y ait une anecdote à se raconter pour en rire, au point qu’il faut prendre des notes pour tout se remémorer. Charlotte se souvient du dernier changement d’heure : «Bonjour madame, je souhaiterais savoir si avec le changement d’heure, mon rendez-vous à changer d’heure ?» Mais pas le temps d’en connaître plus, car le téléphone continue inlassablement de sonner !

D. S.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.