Search
dimanche 20 jan 2019
  • :
  • :

La ville de Vittel change son image… de marque La cité adopte une nouvelle identité graphique et visuelle que se veut plus moderne et dynamique.

image_pdfimage_print

Cela n’aura pas échappé aux vittellois que la Ville a, depuis quelques mois, dynamisé sa communication, tant au niveau culturel avec un nouveau visuel qui a pris la forme d’une chouette, de nouvelles couleurs, une nouveau présentation de ses manifestations sur ses supports. Puis la municipalité a réunifié l’ensemble de ses événements avec une présence plus marquée et plus marquante sur les réseaux sociaux, en l’occurrence Facebook.

Logo Vittel

Aujourd’hui la Ville passe un nouveau cap des plus importants, en mettant en place une nouvelle identité graphique qui tend à aller sur le fond vers la modernité et le dynamisme pour affirmer une entité en tant que ville. Puis sur la forme, pour se démarquer et être reconnu en tant que visuel de la Ville qui pourra se décliner sur tous les supports, sans perdre de lisibilité et de visibilité. Un pari audacieux mais qui s’avère payant au vu de la présentation fait à la presse et aux nouveaux habitants vittellois, que la population découvrira prochainement, puisque la mise en place des premiers éléments s’effectuera à partir du 1er janvier 2019.

Force est de constater que le maire Franck Perry, a décidé de soigner la communication de la ville en profondeur, en mettant en place une cellule efficace dédiée à cela, avec l’élue Claudie Pruvost, Claudie Antoine-Morin, responsable du service développement touristique, territoriale et communication, puis Céline Bento chargée de communication depuis le mois de mars, et a qui la municipalité doit tous ces nouveaux visuels graphiques et cette nouvelle proposition identitaire, en un temps record. «C’est pour cela qu’on l’a recruté…», blaguait Franck Perry avant d’énumérer son talent et son savoir-faire. «Je souhaitais un œil neuf et j’ai donné carte blanche. Un des gros avantages, c’est que tout est fait en interne. Pas besoin de cabinet «parisien» ou pas, qui nous aurait coûté une fortune.»

Logo Ville

«Un projet pour se différencier qui voit loin et se démodera le moins possible, avec une affirmation de ville, qui se démarque des entités proches qui a fait le choix de faire ressortir le «V», comme la marque Vittel ou la Vie en Vosges», expliquait en substance Céline Bento. Le choix du lettrage et des couleurs ne sont pas anodin non plus. C’est aussi une rupture avec le logo actuel et une distinction avec celui du minéralier. Un visuel qui pourra s’adapter suivant le support de fond avec une palette colorée conséquente et des perspectives futures. Mais le service «com», voit aussi plus loin avec une vidéo de présentation attractive de la ville, qui sera également bientôt en ligne et servira de support pour des manifestations majeures.

De plus la ville va se doter de deux tableaux d’affichage numérique, l’un en lieu et place d’une des mosaïques qui ont été démontés, au carrefour du collège Jules-Verne, et l’autre au CPO. Puis bientôt, cinq totems tactiles qui seront installés avenue Bouloumié, Place de Gaulle, square Robert Hossein au CPO et à la mairie. «Cela reprendra toute les informations de la ville, activités culturelles ou sportives, mais aussi des informations comme pour trouver un restaurant, un loisir, un hôtel… Et celui de la mairie, reprendra aussi les infos municipales», précisait Claudie Pruvost. Quant au budget communication, il est de 80 000 euros en frais de fonctionnement, plus 120 000 euros d’investissement pour les tableaux numériques et les totems.

Visibilité et efficacité, deux éléments de communication qui manquaient à la cité thermale jusque-là, et qui n’est désormais plus le cas.

Alain Buffe




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.